VIDEO – Le robot Atlas de Google prend son premier cours de self-défense

VIDEO – Le robot Atlas de Google prend son premier cours de self-défense

ROBOT - Boston Dynamics a publié cette semaine une vidéo présentant les avancées obtenues dans le cadre du développement d'Atlas, son robot humanoïde. Après l'avoir vu jouer les fées du logis, le voilà maintenant en pleine séance de self-défense.

Ce n'est certainement pas la meilleure façon de faire la paix avec nos futurs despotes les robots. Boston Dynamics, la société de robotique propriété de Google, a publié des images de sa création semi-réaliste, le robot Atlas. On le voit se faire frapper à plusieurs reprises et être poussé par ses maîtres humains. Mais le valeureux se lève à chaque fois.

Le robot Atlas mesure 1m80 pour un poids de 82 kilogrammes (soit environ la moyenne pour un adulte de sexe masculin). Il peut marcher sur deux jambes, se promener dans une forêt enneigée, ouvrir des portes ouvertes et ramasser des boîtes et les empiler sur des étagères.

Atlas coupe son cordon ombilical

Mais le plus terrifiant de tout reste sa capacité à se relever, avec une étonnante agilité, lorsqu'on l'a fait tomber au sol. Boston Dynamics précise qu'à ce stade, Atlas est alimenté par des batteries électriques et mû par un système hydraulique. En revanche, on ne connait pas l'autonomie de la machine.

Contrairement à la précédente génération, la machine n'a plus de besoin de câble d'alimentation, il se déplace en toute liberté. A l'origine, la firme américain s'était fait connaître pour ses projets menés avec l'armée américaine. BigDog, Spot ou encore Wildcat, ses versions robotisées de nos compagnons d'origine animale, ont désormais un maître sur qui compter.

À LIRE AUSSI
>> Quand Atlas le robot humanoïde de Google joue les fées du logis
>> Pourquoi les Marines américains ne veulent pas du chien-robot de Google
>> Google invente Spot, le chien-robot qui mène l'assaut avec les Marines

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques