VIDÉO - Zone Téléchargement : ce qu'il faut savoir pour comprendre sa fermeture… et sa réouverture ?

INTERNET - Moins de 24 heures après sa fermeture par les autorités, le site Zone Téléchargement semble avoir refait surface sur la Toile ce mardi. Mais il reste toutefois inutilisable, pour le moment. Comment le portail est-il revenu en ligne ? Que risquent les utilisateurs de la plateforme ? LCI répond à toutes les questions que vous pouvez vous poser !

Un petit tour... et puis revient ? Le site de téléchargement illégal de musique, de films et de jeux "ZoneTéléchargement",  qui avait été fermé lundi 28 novembre au soir par les autorités, a refait son apparition ce mardi en début d'après-midi, comme nous avons pu le constater (capture d'écran ci-dessus). Les administrateurs ont vraisemblablement effectué une sauvegarde de leur site. Cependant, en raison de l'asbsence de "DL Protect" (le site sur lequel sont hébergés les contenus, qui a été fermé lui aussi par les autorités), les liens censés rediriger l'utilisateur pour lancer le téléchargement du fichier ne fonctionnent pas. Le site reste donc inutilisable pour le moment. 

L'impuissance d'Hadopi face à ces plateformes illégales

Dans le cadre de l'enquête judiciaire menée par la gendarmerie nationale ce lundi, sept personnes ont été interpellées et quatres autres ont été placées en garde à vue à la section de recherches de Toulouse et un autre à Andorre. Le préjudice pour les ayants droits est estimé à plus de 75 millions d'euros. Le portail est depuis plusieurs années l'un des sites de téléchargement les plus populaires de l'Hexagone, avec en moyenne 3,7 millions de connexions par mois et pas moins de 11.000 visiteurs par jour. 


Hadopi, l'institution censée lutter contre le téléchargement illégal en France, restait pourtant impuissante face à cette plateforme. Le seul moyen pour les ayants droit de lutter contre les plateformes de téléchargement direct ou de streaming est de les attaquer en justice, afin de condamner les administrateurs ou de forcer les fournisseurs d'accès à Internet à en bloquer l'accès sur le territoire. C'était la volonté de la SACEM, qui représente les auteurs et éditeurs de musique en France, qui réclamait des sanctions, et de l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa), qui a déposé une plainte fin 2014.

Que risquent les utilisateurs de Zone Téléchargement ?

"Notre champ d'action se limite au contrôle des sites de pair-à-pair, de type torrent, confirme à LCI Pauline Blassel, la secrétaire générale par intérim d'Hadopi. La lutte contre ces sites appelle nécessairement des mesures complémentaires aux actions que les ayants droit peuvent mener en justice pour les faire fermer ou obtenir des fournisseurs d'accès qu'ils les bloquent, comme l'approche 'Follow the money', récemment mise en place pour assécher les revenus qu'ils tirent de la publicité ou des paiements des consommateurs."


Que risquent concrétement les utilisateurs de Zone Téléchargement ? Dans les faits, rien ! "Pirater une œuvre relève a priori de la contrefaçon, dont les sanctions sont beaucoup plus lourdes que celles liées aux procédures de l’Hadopi (une amende pouvant aller jusqu'à 300.000 euros, ndlr), mais les risques encourus par les utilisateurs de ce genre de plateformes concernent surtout l’utilisation de leurs données personnelles, les virus, les publicités abusives ou les arnaques", prévient la Haute Autorité. Pour vous éviter ce genre de mésaventures, Hadopi a recensé 426 sites offrant des contenus culturels... en téléchargement légal !

Plus d'articles

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques