Wandercraft : un exosquelette pour faire remarcher les paraplégiques

Wandercraft : un exosquelette pour faire remarcher les paraplégiques

TECHNOLOGIES – Dans le cadre des Grands Prix de l'innovation de la ville de Paris, metronews vous propose de découvrir certains des projets sélectionnés. Aujourd'hui, zoom sur Wandercraft qui travaille à un projet d'exosquelette dédié aux paraplégiques et myopathe. Un moyen pour eux de remarcher.

Faire marcher à nouveau les paraplégiques ou myopathes, c'est le pari un peu fou que Wandercraft est en train de gagner. La start-up, fondée par trois anciens élèves de Polytechnique, est un exosquelette de jambes. "Il permet aux invalides de retrouver leur mobilité par un autre moyen que la chaise roulante", résumé à metronews Nicolas Simon, l'un des cofondateurs.

Et le segment semble prometteur : "En juin 2013 nous avons levé 700 000 euros ce qui nous a permis d'embaucher 13 personnes. L'équipe est majoritairement constituée d'ingénieurs et de docteurs pour mener à bien la recherche et développement".

Disponible pour le grand public en 2018

Pour l'instant, l'exosquelette de Wandercraft n'a été testé que sur des personnes valides. "Mais des essais cliniques vont débuter mi 2015 auprès des services de trois professeurs de médecine physique et de réadaptation, se réjouit Nicolas Simon. Nous écoutons beaucoup les conseils des médecins pour nos choix techniques".

Le premier exosquelette devrait être commercialisé mi 2016, d'abord auprès des centres de soin. "Il proposera une autonomie d'une journée dont 3 heures de marche. Il fonctionnera également à l'aide de capteurs de mouvements : en penchant son corps vers l'avant, il avancera de lui-même, sans autre commande", détaille le président de Wandercraft.

A terme, le grand public pourra y accéder à partir de 2018, pour un prix de 30 000 euros : "C'est environ le prix d'un fauteuil roulant électrique", justifie Nicolas Simon. Et ses premiers acheteurs devraient pouvoir bénéficier du remboursement par la Sécurité sociale des 15 000 euros normalement alloués à l'achat d'un fauteuil roulant. Une solution qui fait rêver certains invalides car permettant de se déplacer dans des lieux non adaptés aux fauteuils. Mais surtout de retrouver la sensation de marcher.

En savoir +
- Oureparer.com : arrêtez de jeter vos vieux objets ! Spideo : la recommandation de VOD concurrente de Netflix
-   Echy : l'éclairage par fibre optique qui ne coûte presque rien
Demandez une invitation pour la cérémonie de remise des Grands prix de l'innovation

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques