Wikipédia bannit le tabloïd "Daily Mail" de ses sources

Wikipédia bannit le tabloïd "Daily Mail" de ses sources

INTERNET - La version anglophone de l'encyclopédie en ligne a décidé que le tabloïd britannique était trop peu fiable pour pouvoir être cité comme source d'un article.

A l’heure où la question des fausses informations agite le débat public, les contributeurs anglophones de Wikipédia ont décidé mercredi 8 janvier de ne plus utiliser, sauf exception, les articles du Daily Mail comme source d'un article. Les contributeurs de l’encyclopédie collaborative estiment que le tabloïd britannique est trop "peu fiable". En conséquence, il ne doit pas être utilisé "pour déterminer le degré de notoriété d’un sujet, ni être utilisé comme source pour un article", explique Wikimedia, la fondation qui chapeaute Wikipédia, dans un communiqué publié par The Guardian


Les articles citant actuellement le tabloïd seront réexaminés pour déterminer si une meilleure source existe, et remplacer l'ancienne par celle-ci le cas échéant. Une décision radicale, et pour le moins exceptionnelle car l'encyclopédie, basée sur une philosophie coopérative et libertaire, n'est pas coutumière du fait. Tout est parti d’une demande formulée par un contributeur en janvier dernier. Ce dernier déplorait l' "insuffisante vérification des faits" réalisée par les journalistes du tabloïd, tout en pointant du doigt "le sensationnalisme et les histoires créées de toutes pièces".

C'est quoi une source fiable sur Wikipédia ?

"Nous n’avons pas une liste prédéterminée de médias utilisables. Nous avons, en revanche, une série de questions que l’on doit se poser pour déterminer la fiabilité d’une source. Ce média publie-t-il un correctif, lorsqu’il commet une erreur ? A-t-il un regard critique sur ce qu’il publie ? Cette politique ouverte nous donne une grande flexibilité, qui est nécessaire pour un projet de la taille de Wikipédia", expliquait récemment Katherine Maher, directrice exécutive de la fondation Wikimedia, dans une interview accordée au quotidien Le Monde.

Les contributeurs de Wikipédia ont été, depuis les premiers pas de l’encyclopédie en ligne, confrontés à de fausses informations, et ont dû s’organiser et inventer des règles pour éviter qu’elles ne soient publiées sur la plate-forme. "Nous avons trois principes intangibles pour nous assurer qu’une information est exacte et qu’une page est conforme à nos standards : n’utiliser que des sources fiables ; avoir une approche neutre ; et ne pas utiliser d’informations pour lesquelles il n’existe pas de source établie", expliquait Katherine Maher.

Une décision rare, mais pas sans précédent

En Grande-Bretagne, le tabloïd Daily Mail fait figure d'institution. C’est d’ailleurs le deuxième quotidien le plus vendu au Royaume-Uni, et son site d’information est parmi les plus visités au monde, avec 24,5 millions de visiteurs uniques revendiqués par mois. La décision qui le touche est rare, mais pas sans précédent. Aux Etats-Unis, le tabloïd américain The National Enquirer a été proscrit depuis longtemps, indique Wikipédia, qui conseille également d'utiliser avec précaution les informations émanant de certaines agences de presse gouvernementales telles que Chine Nouvelle ou l'agence nord-coréenne KCNA.

En vidéo

Wikipédia fête ses 15 ans : une encyclopédie participative, ça veut dire quoi ?

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques