EpiqE Series : les meilleurs galopeurs se défient lors du sprint de Deauville

EpiqE Series : les meilleurs galopeurs se défient lors du sprint de Deauville

DirectLCI
Pas de vacances pour les meilleurs galopeurs européens. Le meeting d’été de Deauville offre un spectacle éblouissant à l’instar du Prix Jacques Le Marois, un sprint en ligne droite pour les spécialistes du mile, sur 1 600 mètres, cinquième étape des EpiqE Series.

Les plus belles courses de chevaux ne s’arrêtent pas en période estivale. Le Prix Jacques Le Marois, 5e étape du championnat EpiqE Series dans le circuit Galop, fait figure de "Graal des Milers". Le 13 août, il opposera les spécialistes du mile, sur 1600 mètres, dans le cadre exceptionnel de Deauville. Ce rendez-vous européen présente la particularité de se courir en ligne droite.

Créée en 1921 en hommage au président de l’hippodrome de Deauville, le Prix Jacques Le Marois voit s’affronter les mâles et les femelles de 3 ans et plus, espoirs et confirmés. 700.000 euros sont distribués, dont près de 400.000 au vainqueur.

En vidéo

Epiqe Series - Prix Jacques Le Marois 2017 : les enjeux

Un favori Pierre-Charles Boudot

A 24 ans, Pierre-Charles Boudot fera figure de favori dans le Prix Jacques Le Marois. Il affiche un  beau palmarès avec plus de 1000 victoires et deux cravaches d’or. Surtout, après quatre étapes des EpiqE Series, il est en tête du classement provisoire des jockeys sans jamais s’être imposé dans une des épreuves. Il a néanmoins fait preuve d’une grande régularité : 3ème de la Poule d’essai des Pouliches le 13 mai dernier et 2ème de la Poule d’essai des Poulains le lendemain, 2ème du Prix du Jockey Club le 4 juin et enfin 2ème du Prix de Diane le 18 juin. Son objectif à Deauville : terminer en tête. 

En vidéo

Epiqe Series - Prix Jacques Le Marois 2017 : un favori, Pierre-Charles Boudot

Les Européens en force

Si les Français ont le plus souvent brillé dans la prestigieuse étape deauvillaise, les concurrents étrangers ne sont pas en reste. Ils totalisent 12 victoires. L’Anglais Ribchester (William Buick) est le tenant du titre (voir la course ci-dessous). Avant lui, l’Irlande (Excelebration, 2012), l’Allemagne (Manduro, 2007) et même le Japon (Taiki Shuttle, 1998) se sont illustrés.

Les grands noms restent tricolores. La championne Miesque, propriété de la famille Niarchos, a fait le doublé en 1987 et 1988. Son jockey Freddy Head détient le record de victoires avec 6 titres. Devenu entraîneur, il a amené à la victoire 3 de ses pensionnaires et notamment l’immense championne Goldikova (2009). La Normande a glané pas moins de 14 Groupes I dans sa riche carrière.  

Plus d'articles

Sur le même sujet