"Planète cachée" qui détruirait la Terre : la fin du monde n'a finalement pas eu lieu

"Planète cachée" qui détruirait la Terre : la fin du monde n'a finalement pas eu lieu

DirectLCI
APOCALYPSE - Comme c'est le cas finalement assez régulièrement, une nouvelle théorie qui s'est propagée sur le Web affirmait que la fin du monde était pour ce samedi 23 septembre. Et tout ça à cause d'une "planète cachée", nommée Nibiru ou Planète X, qui devait entrer en collision avec notre bonne vieille Terre...

Scientifiques et cartésiens, rebroussez votre chemin. Car dans les lignes qui vont suivre, LCI va tenter de vous expliquer sur quoi reposait cette nouvelle annonce de fin du monde. Et disons-le d'emblée, scientifiquement, cela ne repose sur pas grand-chose. On est clairement dans la mouvance d'une énième théorie apocalyptique, comme il en fleurit régulièrement sur le Web, à l'image de celle qui affirmait que tout serait fini le 21 septembre 2012...


L'humanité a donc survécu à ce que le calendrier Maya était censé avoir prévu depuis des siècles, comme elle s'est remise de la thèse d'un certain David Meade, qui affirmait qu'une "planète cachée" se dirigeait vers la Terre pour la détruire. Car selon ce "numérologue chrétien" - auteur du livre autoédité "Planet X – The 2017 Arrival" -, Nibiru (ou la Planète X, donc) serait le 10e corps céleste de notre système solaire et devait faire route (à couvert, donc) pour venir se crasher ce samedi 23 septembre sur la Terre. Le tout mélangeant des phrophéties bibliques et des "faits scientifiques".  

La Nasa obligée de démentir...

Un peu fumeux, ce qui n'a pourtant pas empêcher le très sérieux Washington Post d'aller à la rencontre de ce M. Meade. Et cet Américain d'expliquer que notre mort à tous était programmée depuis longtemps pour ce samedi 23 septembre, cette date arrivant 33 jours après l'éclipse du 21 août dernier, ce qui serait selon lui prémonitoire. "Jésus a vécu pendant 33 ans. Le nom Elohim, qui est le nom que les Juifs donnent à Dieu, est mentionné 33 fois dans la Bible", précise-t-il encore pour argumenter son propos. Raté !


Une théorie qui a connu un certain succès sur le Web. D'autant que récemment, une étude conduite par la chercheuse Elizabeth Bailey, et présentée lors d'un colloque de spécialistes, a semblé accréditer une partie des dires de David Meade en affirmant que l'existence d'une dixième planète inconnue pourrait expliquer l'inclinaison du Soleil... Par contre, elle n'a pas relié ses conclusions à une possibilité de fin du monde (ouf !).

En vidéo

Comment la NASA s'apprête à dévier un astéroïde

Dans le doute, la Nasa s'était tout de même sentie obliger de démentir toute possibilité d'apocalypse, en mettant à jour, le 20 septembre dernier, une publication datant de 2012, dans laquelle elle répètait que cette théorie est fausse. "Nibiru et les autres histoires impliquant une planète lointaine sont des hoax nés sur Internet. Il n’y a aucun fait qui permet de soutenir ces affirmations, précisait donc l'agence spatiale américaine. Si Nibiru ou la Planète X existait et se dirigeait vers la Terre, les scientifiques l’auraient vu depuis au moins une décennie, et cela serait visible aujourd’hui à l’œil nu dans le ciel. Cela n’existe pas". Nous en avons la confirmation ce dimanche.

Plus d'articles

Sur le même sujet