Apollo 10 : une "musique étrange" derrière la Lune ? La Nasa répond

Apollo 10 : une "musique étrange" derrière la Lune ? La Nasa répond

DARK SIDE – Depuis hier, les médias sont déchaînés. Lors de la mission Apollo 10 en 1969, les astronautes ont entendu "une musique étrange" en orbitant derrière la lune, où aucune liaison radio n'était possible avec la Terre. La Nasa fait une petite mise au point.

E.T. sifflerait-il des chansons de chez lui derrière la Lune ? C'est ce que les astronautes de la mission d'exploration Apollo 10 ont pu penser en 1969, en orbitant près de la face cachée de l'astre. Coupés de toute radio à cet endroit, ils ont entendu un bruit étrange, comparé à une "musique", sans en comprendre l'origine.

La Nasa a déclassifié la retranscription écrite de la conversation entre les trois astronautes. Dans un document de plus de 260 pages, le commandant Thomas Stafford, et les pilotes John W. Young et Eugene Cernan conversent en regardant la Lune, quand survient ce fameux son étrange.

Selon la chaine américaine Science , l'administration spatiale aurait "récemment" rendu publics les enregistrements correspondants au texte. Cette histoire a fait le tour des médias du monde entier depuis ce lundi. Et on voit d'ici les fans de science-fiction se frotter les mains. 


Nous allons toutefois casser l'ambiance une fois de plus au nom de l'information : il est très peu probable qu'un alien joue de la flûte de pan (ou tout autre instrument) dans un cratère lunaire. La Nasa a donné sa version des faits , et voici trois informations qui vont éclairer vos lanternes.

Ces enregistrements sont publics depuis plus de 30 ans

Loin d'avoir été couvés pendant des dizaines d'années par la Nasa, le document écrit est consultable depuis 1973, soit quatre ans après le voyage lunaire. "Puisqu'Internet n'existait pas à l'époque d'Apollo, nous avons récemment fourni des documents numériques sur certaines de ces anciennes missions", explique la Nasa, avant de préciser que les clips ont été mis en ligne dès 2012. "Mais les enregistrements audio de la mission sont disponibles aux Archives nationales depuis le début des années 1970".

"L'étrange musique" s'entend à 2:50 :

Fallback content goes here.


► Les astronautes n'étaient pas du tout terrifiés par ce son étrange

Bien-sûr, comme le prouve la conversation traduite ci-dessus, les trois explorateurs de l'espace ont été interloqués par ce drôle de son, qui – disons-le tout de même – ressemble davantage à un bruit de courant d'air qu'à une symphonie de Bach. Devant l'emballement de médias peu scrupuleux, la Nasa a interrogé ce lundi 22 février  Eugene Cernan (le premier à faire mention d'un bruit extérieur) sur cette affaire.

"Je ne me souviens pas que cet incident ait été assez excitant pour le prendre au sérieux", a expliqué le pilote d'aujourd'hui 81 ans. Dans la retranscription, les astronautes n'en parlent d'ailleurs que 5 minutes au total, avant de s'échanger des brownies et du jus de raisin, tout en se donnant du "baby" entre deux missions d'observation.

Le son en question provient probablement d'une interférence

"C'était probablement de simples interférences. Si nous avions pensé que cela pourrait être autre chose, nous aurions fait un rapport après le vol. Nous n'y avons jamais plus pensé", soutient Eugene Cernan, également interrogé par un expert spatial pour le Times . Jeffrey Kluger, auteur de cet article et de nombreux livres sur la mission Apollo, explique que cette face cachée de la Lune, à l'abri des transmissions terrestres, n'en est pas pour autant complètement isolée.

Quant au silence des astronautes, l'auteur explique qu'ils ne voulaient probablement pas saboter leurs chances de poser un jour le pied sur la Lune (une expédition très demandée) en parlant d'une "musique bizarre venant de l'espace" à leurs supérieurs. Et même si cet équipage n'a pas aluni, il a cependant permis à Apollo 11 de transporter deux mois plus tard les premiers hommes à marcher sur la Lune.


À LIRE AUSSI

>> Six étudiants toulousains "embarquent pour Mars" dans le désert de l'Utah
>> Philae, le temps des adieux
>> Homme tué en Inde par une météorite : pourquoi la Nasa n'y croit pas

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques