Bill Gates ou la mairie de Paris : qui sauvera Sainte-Rita, l'église des animaux ?

Bill Gates ou la mairie de Paris : qui sauvera Sainte-Rita, l'église des animaux ?

SOCIAL – L'église Sainte-Rita, réputée pour organiser des bénédictions d'animaux, est menacée de destruction depuis plusieurs années. Alors que les paroissiens occupent encore l'église illégalement, une association de sauvegarde multiplie les appels à l'aide auprès de la mairie de Paris... comme de Bill Gates.

Les occupants de l'église Sainte-Rita devaient quitter les lieux en septembre dernier, selon une décision du tribunal de grande instance de Paris. Cet édifice de 1900 situé dans le 15e arrondissement, connu pour ses bénédictions d'animaux, doit être démoli pour laisser place à des logements sociaux et des parkings. L'association de sauvegarde de l'église, Les Arches de Sainte-Rita , est depuis sur le pied de guerre pour tenter de sauver sa paroisse.

Elle est l'une des rares à accepter les animaux. Chaque premier dimanche de novembre, des milliers de personnes du monde entier s'y pressent pour bénir leurs chat, chien, oiseau, furet et même singe, tigre ou chameau. De même, en raison de sa liberté d'appréciation du culte catholique, due à son appartenance à la branche gallicane du catholicisme, des bénédictions de motards ou même une cérémonie en mémoire de Michael Jackson ont déjà eu lieu en son sein.

Pour autant, la destruction n'a rien a voir avec le caractère de ses activités. Construite avant la loi de 1905, qui a impliqué la nationalisation de la plupart des églises, elle n'appartient pas à l'État mais à une association cultuelle des chapelles catholiques, basée en Belgique, qui l'a vendue à un promoteur immobilier.

Inscription au patrimoine culturel

Pour tenter d'y échapper, en plus de poursuivre les activités cultuelles, à l'instar de la veillée de Noël, l'association de sauvegarde prépare plusieurs dossiers pour faire reconnaître l'église comme un monument classé.

L'un est destiné à la Drac (Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France) pour obtenir le label "Patrimoine culturel du XXe siècle" et faire barrage aux bulldozers. Le deuxième sera envoyé à la Mairie de Paris dans l'espoir que l'église soit inscrite au plan local d'urbanisme. "Il nous manque seulement l'analyse du ciment armé pour clore notre dossier. C'est une des particularités fortes de l'église, puisque c'est la première à avoir été construite avec ce procédé, ce qui a d'ailleurs inspiré le Sacré-Cœur, à Montmartre", précise à metronews François Lusinchi, président de l'association de sauvegarde.

Des démarches soutenues et engagées par Philippe Goujon, maire du 15e arrondissement, qui juge "scandaleux que la mairie de Paris laisse détruire un bâtiment qui est un marqueur de l'identité du quartier".

Bill Gates a entendu l'appel au secours

Parallèlement, une grande collecte a été lancée par Les Arches de Sainte-Rita. "Ce que nous souhaitons, c'est racheter notre église. Nous espérons ainsi tenir jusqu'à la fin de la trêve hivernale, en avril prochain", précisait déjà en mars François Lusinchi à metronews. 33.000 euros ont à ce jour été récoltés, même si 3 millions d'euros sont nécessaires pour le rachat.

Un donateur inattendu pourrait mettre la main au porte-monnaie. "J'avais lancé le nom de Bill Gates à un journaliste américain, intéressé par notre cause. 48 heures plus tard, sa fondation nous contactait." Ne reste plus qu'à traduire ce troisième dossier avant de l'envoyer au milliardaire.

En attendant, certains espèrent un miracle, à l'instar de l'archevêque Monseigneur Philippe : "Je me dis que sainte Rita va certainement faire quelque chose." La religieuse éponyme de l'église est en effet la patronne des causes désespérées.

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques