Des flatulences de chèvres auraient forcé l'avion à atterrir

Des flatulences de chèvres auraient forcé l'avion à atterrir

INSOLITE – Un avion de la compagnie Singapore Airlines à destination de la Malaisie a dû atterrir d'urgence, craignant un incendie. Les flatulences des 2186 chèvres à bord auraient provoqué la fausse alerte.

Le détecteur de fumée de l'avion a imposé un atterrissage forcé au Boeing 747 en provenance de l'Australie et à destination de Kuala Lumpur, en Malaisie, le 26 octobre dernier. L'alerte a nécessité une inspection approfondie de l'appareil transportant une cargaison de chèvres, à l'aéroport le plus proche, à Bali.

"L'avion a atterri à 17h11 heure locale et, après inspection, aucune preuve d'incendie ou de fumée n'a été constaté", a précisé le porte-parole de Singapore Airlines plane (SIA). Immobilisé trois heures au sol, l'avion aurait simplement eu besoin d'une légère aération, selon les spéculations formulées sur The Aviation Herald , spécialisé dans les informations relatives à l'aviation.

Cinq heures de gaz

Les 2186 chèvres à bord auraient déclenché l'alarme à cause des gaz qu'elles produisent. Chaque ruminant ayant 4 estomacs, les cinq heures à bord ont certainement été décisives dans la suite des événements. Singapore Airlines s'est pour autant défendu face à cette théorie, "incapable de confirmer".

Ce n'est pas la première fois que la compagnie rencontre des difficultés à cause des animaux. En août déjà, l'un de ses vols avait dû atterrir d'urgence après avoir percuté des cigognes dans le ciel.

À LIRE AUSSI >> Une "commission malodorante" force un avion à se détourner

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques