ÉCOUTEZ – Ils ont enregistré les sons du site le plus profond de l'océan

ÉCOUTEZ – Ils ont enregistré les sons du site le plus profond de l'océan

SOUS L'OCÉAN – Qu'entendent les poissons dans le coin le plus profond du monde ? Pour la première fois, des scientifiques américains ont enregistré les sons de la fosse des Mariannes, profonde de 11 kilomètres. Et l'océan est loin d'être silencieux.

Autant vous le dire tout de suite, il n'y pas de crabe qui zouke sous l'eau ni de jazzband à nageoires sous l'océan. Toutefois, les scientifiques qui ont enregistré les sons du site le plus profond des abîmes sous-marines, à 11 kilomètres sous la surface, ne sont pas rentrés bredouille. Et nos amis les poissons sont loin d'être au calme dans leur habitat naturel, comme le prouvent ces premiers enregistrements publiés le 2 mars.

"On pourrait pensait que le lieu le plus profond de l'océan serait l'un des plus tranquilles de la Terre", explique Robert Dziak, océanographe de la National Oceanic and Atmospheric Administration en charge du projet. Pour en avoir le cœur net, les chercheurs ont envoyé un hydrophone – un enregistreur étanche – près de la fosse des Mariannes, le fond le plus profond du monde immergé connu à ce jour, et situé dans l'océan Pacifique.


Le chant des baleines et le cri de l'ouragan

Lors de cette expérience de trois semaines en juillet 2015, la sonde a parcouru seulement cinq mètres par seconde, pour éviter les dommages dus à la très forte pression des profondeurs marines. Et l'océan avait visiblement plus à dire qu'on ne le pensait.


"Il y a du bruit presque en permanence, venant de sources naturelles ou bien humaines", s'émerveille Robert Dziak. Les sons les plus fréquents : celui "des tremblements de terre, de près ou de loin, mais aussi les gémissements distincts des baleines ou le cri écrasant d'un ouragan de catégorie 4 qui est passé juste au-dessus".


Quand l'océan parle de lui

Cependant, cette musique océanique est souvent recouverte par le fracas des bateaux. Loin d'étouffer le bruit des moteurs, l'eau de mer diffuse les sons plus de quatre fois plus vite que l'air. Et si les poissons n'ont pas d'oreille externe comme nous, ils perçoivent toutefois les ondes et les vibrations qui leur parviennent.


Cette mission d'écoute a été conçue pour évaluer l'évolution du bruit sous-marin, même au plus profond de l'océan, et l'impact des sons humains sur la faune marine. L'an prochain, une nouvelle mission sera conduite dans cette même fosse. L'hydrophone captera l'ambiance plus longtemps, et sera équipé d'une caméra. Ne désespérons pas, peut-être verra-t-on des poissons faire des bœufs endiablés à l'image.

À LIRE AUSSI
>> 5 choses à savoir sur cet archipel perdu dans le Pacifique
>> Elle fait surfer son petit chat borgne
>> 5 choses à savoir sur les expérimentations animales

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques