Ils parviennent à s'évader grâce à... du beurre de cacahuète

Ils parviennent à s'évader grâce à... du beurre de cacahuète

CAVALE - Détenus dans une prison d'Alabama, 12 individus ont fait preuve d'une grande ingéniosité pour tromper la vigilance des gardiens. Et ce, en utilisant le beurre de cacahuète présent dans les sandwichs qui leur avaient été servis.

Manger ou sortir, dans la vie parfois il faut choisir. Plutôt que de s'offrir un (petit) moment de gourmandise et oublier (un peu) leur quotidien en détention, 12 prisonniers d'une prison américaine d'Alabama ont préféré s'octroyer un moment d'évasion. Au sens propre. Car au lieu de déguster le sandwich au beurre de cacahuète qu'on venait de leur servir, ces détenus ont utilisé la pâte d'arachide... pour tromper la vigilance des gardiens. Encore plus fort qu'un épisode de Prison Break ! 


En effet, comme le rapporte le Washington Post, les prisonniers, âgés de 18 à 30 ans, ont utilisé le beurre de cacahuète récolté dans leurs sandwichs du midi pour modifier le numéro de la porte de leur cellule, et le faire correspondre à celui d'une porte permettant de sortir d'un bâtiment de la prison. L'un d'entre eux a ensuite demandé à l'un des gardiens d'ouvrir la porte de sa cellule. Ce dernier, inexpérimenté, s'est exécuté sans se douter qu'il ouvrait la mauvaise porte. Bien organisés, les détenus ont ensuite utilisé leurs couvertures pour pouvoir escalader les barbelés de la prison sans se blesser.

Un détenu encore dans la nature

"Ces types sont rusés comme des renards",  a commenté Jim Underwood, le shérif de ce comté, situé au nord-ouest de Birmingham. Le jeune gardien "a fait une erreur", a-t-il poursuivi, tout en refusant de s'excuser, estimant que si la prison humaine était mieux financée, il y aurait moins de problèmes de sécurité. 


Si l'évasion ne manque pas de panache, elle aura toutefois été de courte durée : tous les détenus ont été repris, à l'exception de Brady Andrew Kilpatrick, 24 ans, condamné pour possession de marijuana et qui lui toujours dans la nature... Les autorités à ses trousses. 

Plus d'articles

Sur le même sujet