La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde

La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde

TOUCHANT – Leslie Robinson avait 70 ans lorsqu’il a quitté les Etats-Unis pour profiter de ses vieux jours dans l’Himalaya. Mais en passant à Tiruvannamalai, dans le Sud de l’Inde, il a changé ses plans pour fonder un refuge et sauver des milliers d'animaux.

Voici l'histoire d'un homme qui a changé sa vie, et des centaines d'autres. Il y a près de 10 ans, Leslie Robinson a pris sa retraite, bien méritée. Cet ancien consultant originaire du Michigan (Etats-Unis) avait même choisi sa destination : l’Himalaya, où il comptait passer le reste de sa vie paisiblement. Hasard ou destin, le sort en a décidé autrement.


Avant de rejoindre son petit coin de paradis, Leslie a en effet fait escale à Tiruvannamalai, une ville dans le Sud de l’Inde, pendant 10 jours. Là, le jeune retraité de 70 ans s’est horrifié. Les autorités de la ville avaient prévu d’abattre les chiens errants pour contrôler leur population dans les rues. 

"Je ne pouvais pas partir."Leslie Robinson, fondateur du refuge Arunachala Sanctuary

"J’ai dû passer 100 ou 150 appels entre le vendredi et le lundi pour finalement réussir à empêcher l’abattage", raconte ce père de trois grands enfants, interrogé par The Better India. Seule condition posée par les autorités pour éviter le massacre : quelqu’un devait prendre la situation en charge. Et Leslie a décidé d’être cet homme. "Je ne pouvais pas partir."

En janvier 2007, cet ami des bêtes a créé le Arunachala Animal Sanctuary and Rescue Shelter pour accueillir tous les animaux abandonnés, blessés ou dans le besoin, et leur offrir une nouvelle vie. Aujourd’hui, le refuge emploie 23 personnes à plein temps, dont trois vétérinaires, et reçoit de nombreux volontaires.

800 animaux soignés chaque mois

En plus de programmes de stérilisation et de larges campagnes de vaccination contre la rage, le refuge de Leslie offre un service d’urgence jour et nuit. Si les chiens sont ses patients les plus nombreux, le refuge accueille toute sorte d’animaux. 

"En quelques semaines, nous avons eu un bébé paon, des chats, des vaches, des chèvres et ‘Alex’, un ancien cheval de course", peut-on lire sur la page Facebook de ce havre de paix. Leslie et son équipe accueillent au total 800 animaux chaque mois. Grâce à une campagne d’adoption, ils ont réussi à placer 840 d’entre eux dans des foyers et ont conduit 3600 opérations de sauvetage.

"L’important dans ce que nous faisons, c’est de témoigner de l’amour." Leslie Robinson

Le refuge survit tant bien que mal grâce à des donations privées. Malgré le challenge financier et la lourde responsabilité de ces nombreuses vies, Leslie reste dévoué. "C’est difficile de tenir un endroit pareil. Mais quand vous voyez le changement des animaux, quand vous voyez qu’ils sont plus heureux et bien traités, ça en vaut vraiment la peine", affirme le fondateur.

Heureux de son choix et déterminé à défendre ses patients à quatre pattes, Leslie résume sa méthode : "L’important dans ce que nous faisons, c’est de témoigner de l’amour – câliner, toucher, caresser, rassurer. Nous sommes convaincus que pour guérir profondément, les animaux doivent se sentir en sécurité, soignés et aimés".


Vous avez une belle histoire à partager vous aussi ? N'hésitez pas, écrivez à Capucine sur cmoulas@tf1.fr

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques