La belle histoire du jour : ce petit garçon combat le diabète grâce à Jedi, son chien

La belle histoire du jour : ce petit garçon combat le diabète grâce à Jedi, son chien

SECOURS – Les médecins ont diagnostiqué un diabète de type 1 à Luke alors qu'il n'avait que deux ans, en 2010. Aujourd'hui, il combat cette maladie incurable qui a transformé sa vie grâce à son fidèle compagnon, Jedi, qui sait reconnaître ses crises et appeler au secours.

"On dirait peut-être juste un chien, un petit garçon endormi et un chiffre sur un écran. Mais ça, ce moment juste là, c'est beaucoup plus", raconte Dorrie Nuttall, la mère de Luke, sur la page Facebook dédiée à son petit garçon, le 4 mars. Luke vit en Californie. Il a sept ans, et son diabète de type 1 a été diagnostiqué alors qu'il n'avait qu'il n'en avait que deux.

Cette maladie incurable ne touche que 10% des diabétiques . Lorsque le diabète de type 2, beaucoup plus fréquent, provoque un dérèglement de la production d'insuline (une hormone qui équilibre le niveau de sucre normal dans le corps) par le pancréas, la maladie de type 1 signifie que le pancréas a totalement arrêté de produire cette hormone indispensable.


L'arrivée de Jedi, une respiration pour la famille

Désemparé par la maladie de son fils , Dorrie décide d'adopter un chien d'assistance, pour l'alerter en cas de crise. Et Jedi, un jeune labrador noir, entre dans leur vie. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. La quantité de sucre dans le sang de Luke peut monter en pic, ou descendre très bas. Or, Jedi est capable de sentir les changements chimiques dans le sang du petit garçon. Il donne alors l'alerte lors des crises en attrapant un bâton spécial et l'apporte à Dorrie, ou qui que soit présent dans la maison.

En plus de cette alerte, Dorrie a appris au chien à reconnaître un taux de sucre élevé (au dessus de 150), il agite une patte. S'il est trop bas (en dessous de 75), il effectue une sorte de salut. Ainsi, cette nuit du 4 mars, Jedi a sauvé la vie de Luke. "Cinq minutes avant que je prenne cette photo, nous dormions tous. Pas d'alarme, personne ne vérifiait le sang, ou ne pensait au diabète, et ce sont ces moment où nous baissons nos gardes", raconte la mère de Luke.

Un petit miracle du quotidien

"Jedi a sauté du lit, et puis est revenu. Je l'ai senti faire mais je ne me suis pas réveillée. Et puis, Jedi s'est allongé sur moi. Je me suis réveillée. Il est redescendu du lit, et s'est remis à moitié dessus. Il ne voulait pas bouger quand je lui ai dit de filer. Je me suis levée et il a fait son salut. Je lui ai dit de remonter sur le lit. Mais il a tenu sa position et n'a pas bougé, il a refusé. Alors j'ai compris qu'il voulait me dire quelque chose de sérieux', détaille Dorrie.

En sortant de sa somnolence, elle comprend tout à coup qu'il y a vraiment un problème. 'J'ai piqué son doigt et j'ai obtenu un taux beaucoup trop bas, de 57', témoigne-t-elle. Cette expérience lui a démontré qu'au quotidien, à la moindre crise, elle pouvait compter sur le soutien de ce fidèle compagnon. Pour elle, cette photo n'est pas une photo ordinaire. "C'est une photo de Jedi qui sauve ce garçon. Qui le sauve des montées et descentes de sucre, et de la solitude".

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >>  Deux policiers redonnent confiance à un petit garçon amputé

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques