La belle histoire du jour : il appelle à l'aide pour son fils autiste, le web lui envoie des centaines de tasses

MOBILISATION – Le père d’un garçon autiste a lancé un appel pour retrouver un ancien modèle de tasses pour enfants, sans lequel son fils ne peut rien boire. En plus d’une mobilisation massive du web, le fabricant annonce qu’il reprend la production pour lui envoyer 500 exemplaires.

C’est une petite tasse pour bébé en plastique bleu vieilli. Deux hanses, un bec plat surmonté d’un capuchon usé et fixé sur un couvercle détachable. Rien de bien extraordinaire. Pourtant, ce gobelet peut changer la vie de Ben Carter, un garçon de 14 ans atteint d’autisme sévère. Il vit dans la ville de Devon avec ses parents, Marc et Mandy, et serait resté dans l’anonymat si son père n’avait pas lancé un appel à l’aide le 14 novembre.

"Nous avons essayé de la remplacer par des nouvelles, toutes neuves et attrayantes, mais il nous les a jetées à la figure."Marc Carter, le père de Ben

"Depuis l’âge de deux ans, il ne boit que dans cette petite tasse Tommee Tippee bleue", écrivait Marc dans un message posté sur Twitter. "Ben n’a pas bu à l’école depuis l’âge de cinq ans et il ne boit pas en dehors de la maison", ajoute-t-il. Sans compter que la tasse sert à lui administrer son traitement. Remplacé trois ans plus tôt avec grande difficulté, l’actuel récipient fatigue et menace de lâcher, prévient ce père inquiet. 

Le problème ? La marque ne commercialise plus ce modèle de tasse pour jeunes enfants depuis plus de dix ans. "Nous avons essayé de la remplacer par des nouvelles, toutes neuves et attrayantes, mais il nous les a jetées à la figure". Pourquoi ne pas laisser la soif venir et faire son labeur ? "Deux voyages aux urgences pour grave hydratation nous ont dit le contraire", insiste Marc. "Peut-être en avez-vous une au fond de votre placard ?"

40 tasses du monde entier en un jour

Son tweet a été partagé plus de 20.000 fois. Touchés par la situation délicate du père de famille, des dizaines d’internautes partout dans le monde ont expédié leurs petites tasses, fidèles à la description, grâce au hashtag #CupForBen. Mieux encore, la société fabricante, Tommee Tippee a décidé d’aider Marc, en collectant des modèles de son côté. En un jour, plus de 40 récipients ont été adressés au père de Ben. 

Grâce à cet élan de solidarité, le jeune garçon était pourvu pour quelques temps. Soulagé, Marc a chaleureusement remercié les internautes, sans oser penser à "l’après". "La réalité, c’est que Ben ne changera probablement jamais, donc il en aura besoin pour le reste de sa vie", confiait-il à la BBC. "Ça fait beaucoup de tasses". Fort heureusement, les bonnes nouvelles n’étaient pas finies pour la famille Carter.

Un stock à vie

Pendant ce temps, Tommee Tippee poursuivait ses recherches. "L’équipe de notre usine a découvert que les outils pour fabriquer les tasses d’origine étaient encore stockées et, le plus important, qu’ils étaient en état de marche", raconte la marque sur une page dédiée. Le 24 novembre, Tommee Tippee a annoncé sur Twitter qu’une production exceptionnelle serait lancée, soit 500 des tasses chères à Ben, offertes au garçon. La conception des tasses se déroulera en Chine et devrait être complète d’ici le Nouvel An.

"Je ne serais pas plus content si j’avais gagné au loto", a déclaré Marc, reconnaissant. "Nous avons déménagé au milieu de nulle part et nous ne voulons pas grand-chose. Juste savoir qu’il a ces tasses nous apporte une tranquillité d’esprit." Pour sensibiliser à l’autisme, Marc essaye désormais de lever des fonds pour réaliser un documentaire. Son but : montrer "les milliers, les millions peut-être, de Ben dans le monde" et leurs propres petites bleues.

Le combat d'un père pour que son fils autiste puisse pédaler sur son vélo

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques