La "grand-mère du monde" fête ses 117 ans

DOYENNE – Emma Morano, la personne reconnue comme la plus âgée au monde, fête ses 117 ans le 29 novembre dans sa maison de Verbania, dans le Piémont italien.

Les proches d’Emma Morano ont renoncé à planter le nombre exact de bougies dans la crème du gâteau. Il faut les en excuser : il y en aurait 117 à caser. Cette Italienne pleine de ressources serait non seulement la doyenne de l’humanité, mais aussi l’une des dernières personnes à être née au XIXe siècle. De justesse pour la Piémontaise de Verbania, née le 29 novembre 1899. Elle a fêté son anniversaire aujourd'hui, sous le feu des caméras.

Le secret d’Emma

Surnommée "la grand-mère du monde" par la presse italienne, elle a décroché le record Guinness de longévité en mai 2016, alors qu’elle n’avait "que" 116 ans. Plus étonnant encore que son grand âge, Emma Morano se porte bien. Et même très bien. Sans surprise, son "secret" intrigue ses cadets (à savoir l’humanité entière) jusqu’à faire l’objet d’une étude menée par la Harvard Medical School de Boston, à partir d’un échantillon de son sang.

Pour elle, l’explication tient pourtant à peu de chose : une sieste tous les jours et un régime quasi-identique depuis près de 90 ans. "Pour le petit-déjeuner, je mange des gâteaux et du lait ou de l’eau", raconte-t-elle au journal La Repubblica. "Dans la journée, je mange deux œufs crus et un cuit, comme me l’avait suggéré un médecin quand j’avais à peine 20 ans. Pour le déjeuner, des pâtes et de la viande hachée, et pour le dîner, juste un peu de lait".

Trois siècles

Autre explication possible à son âge avancé : la génétique, défend Il Corriere della Sera. Dans la famille d’Emma Morano, l’aînée de huit enfants, il n’est pas rare de célébrer 90 années ou plus, et même 100 ans. La doyenne de l’humanité a cependant encore un peu de chemin à faire pour rattraper Jeanne Louise Calment, la Française décédée en 1997 à l’âge de 122 ans, reconnue comme ayant eu la plus longue vie au monde. Notre aînée à tous n’est pourtant pas d’hier.

Emma Morano est née l’année où Valdemar Poulsen a inventé l’ancêtre du magnétophone. En 1926, entre deux guerres mondiales, elle se marie avec Giovanni Martinuzzi. Ils ont un enfant, qui décède en bas âge. Quelques années plus tard, son époux devient violent et Emma décide de mettre fin à son couple  – notons que le divorce, mal vu venant d’une femme, n’entre dans la législation italienne qu’en 1970. 


Après une vie de travail dans l’industrie textile, elle prend sa retraite à 75 ans et depuis, profite de son Piémont natal. Cette année, elle a même fait son entrée sur Facebook, en se rajeunissant cependant car son année de naissance n'existe pas sur le réseau social. Aujourd’hui, elle commente : "Je vais bien, je vais bien et tant que ça continue, je reste ici avec vous."

À 113 ans, Honorine est la nouvelle doyenne française

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques