La question de la semaine : pourquoi est-ce si dur de manger trois petits-beurre en une minute ?

La question de la semaine : pourquoi est-ce si dur de manger trois petits-beurre en une minute ?

DÉFI – Avaler trois petits-beurre en une minute relève de l’exploit. Cet étrange défi a fait bien des déçus. Voilà enfin l’explication.

Autour de la table, votre ami mâche frénétiquement son petit-beurre. Ses yeux implorent votre aide tandis que le biscuit carré fait des grands 8 entre ses mandibules. 40 secondes sont déjà passées. Il ne lui reste que 20 secondes pour avaler les deux autres gâteaux secs, empilés devant lui. 


Votre ami avait pourtant juré qu’il n’était pas impossible de manger trois petits-beurre en une minute. Sous les rires des convives et comme bien d’autres avant lui, le malheureux a échoué. Ce défi est aussi vieux que les petits-beurre eux-mêmes, inventés à Nantes en 1886 et commercialisés dans le monde entier par la marque Lu. Il a surpris petits comme grands et convaincu même les plus sceptiques : pourquoi donc est-ce si difficile d’avaler ces trois sablés  si petits en peu de temps ?

"Secret" de fabrication

Il faut se pencher sur la composition du petit-beurre lui-même pour répondre à cette (épineuse) question. Selon le site collaboratif Open Food Facts, qui a pour ambition de décortiquer la constitution des produits alimentaires, les trois quarts d’un petit-beurre sont composés de… farine ! Au contact de votre salive, le petit-beurre se transforme donc en boule compacte, infernale à mastiquer. Autrement dit, lorsque vous avalez un biscuit de 8,3 grammes, vous introduisez un peu plus de 6 grammes de farine (l'équivalent de deux cuillères à café) dans votre bouche.

Certains joueurs chevronnés ont toutefois brillé dans cette discipline. Sur YouTube, un homme prétend même avoir battu le record mondial en avalant six biscuits en 60 secondes. La question demeure : à quand une épreuve olympique pour le "défi petits-beurre" ?

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques