La question de la semaine - Pourquoi la tartine tombe-t-elle toujours du côté beurré ?

La question de la semaine - Pourquoi la tartine tombe-t-elle toujours du côté beurré ?

DIS POURQUOI – Selon la science, si la tartine tombe toujours du côté beurré, ce serait moins la faute du beurre que de la table.

Les faits
Si vous avez le malheur de faire tomber votre tartine beurrée de la table par inadvertance, il y a peu de chance que votre sol reste propre. La tartine semble atterrir toujours du mauvais côté. C'est ce qu'on appelle la loi de Murphy , loi empirique surnommée à juste titre "la loi de l'emmerdement maximum". Définition de son auteur : "Tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal." Le coup de la tartine en est l'illustration parfaite.

Pourquoi ?
Ni le hasard, ni la présence du beurre ne sont responsables d'une telle injustice. Tentez l'expérience avec un livre : la quatrième de couverture se retrouvera probablement face à vous une fois à terre. À noter que ce cas de figure n'est pas systématique, mais il est le plus probable dans la majorité des cas.

L'Univers en cause
Robert Matthews, membre de la Royal Astronomical Society et de la Royal Statistical Society, a reçu le prix Ig-Nobel 1996 pour une étude sur le sujet . Selon lui, la tartine tombe du côté beurré à cause des constantes fondamentales de l'Univers, comme la gravité. "Les tartines qui tombent de la table du petit-déjeuner s'écrasent à terre sur leur face beurrée uniquement parce que l'univers est ainsi conçu."

La hauteur de la table responsable
En 2001, le scientifique récidive et appuie sa démonstration par les faits. Lors d'une expérience organisée par ses soins en Angleterre , sur 9821 lancers de tartines, 6101 sont tombées du côté beurré, soit un taux de 62%.

Même si la forme de la tartine et la manière dont elle quitte la table entrent en jeu, dans la plupart des cas, la hauteur de la table est déterminante dans cet atterrissage raté. Selon la fameuse loi de la gravité, dans sa rotation entraînée par la chute, la tartine a juste assez le temps pour un demi-tour avant de toucher le sol.

Pour un tour complet, il faudrait que la table fasse 3 mètres de haut ou que la gravité terrestre soit plus importante. Preuve en est, pendant l'expérience anglo-saxonne, sur plus de 2000 dégringolades de 8 pieds (environ 2,4 mètres), la tartine a atterri moins de fois sur la face beurrée qu'en chutant d'une table classique (47%).

Conclusion
Sauf si vous vivez au milieu de meubles géants, votre tartine est condamnée à tomber du côté beurré, car l'univers est ainsi fait.

LA QUESTION DE LA SEMAINE PROCHAINE >> Pourquoi la bière donne-t-elle tant envie d'uriner ?

Plus d'articles

Les tags

    En ce moment

    Rubriques