Les plantes carnivores savent compter jusqu'à cinq

Les plantes carnivores savent compter jusqu'à cinq

POT SAVANT – Une nouvelle étude montre que les plantes carnivores, et notamment l'attrape-mouche, sont capables de compter au moins jusqu'à cinq, à l'aide d'une expérience de stimulation.

L'attrape-mouche est aussi terrifiante que surprenante. La plante pourvue de membranes en forme de dents, qui se régale d'insectes plus ou moins gros, saurait compter jusqu'à cinq, expliquent des chercheurs allemands de l'université de Wurtzbourg .

Selon l'étude publiée le 21 janvier sur Current Biology , les scientifiques ont utilisé une machine pour stimuler la drôle de plante, aussi appelée dionée. À chaque décharge électrique, ils ont constaté que le redoutable végétal avait une réponse différente. Le site Discovery en fait un résumé :

Première décharge : la plante remarque la stimulation et entre en mode "prête à réagir".
Deuxième décharge : le piège de la plante commence à se refermer autour de la source de stimulation.
Troisième décharge : la plante resserre son piège.
Quatrième décharge : l'attrape-mouche produit une hormone associée à son processus alimentaire.
Cinquième décharge : les glandes à l'intérieur du piège produisent des enzymes digestives qui préparent la plante à la digestion. À ce stade, si la stimulation était un vrai insecte, il serait officiellement son dîner.

Dans la nature, les décharges représentent un insecte qui se débattrait une fois piégé par la plante. Ce processus permet à l'attrape-mouche, non pas de devenir championne de maths, mais d'évaluer la taille et le potentiel nutritif de sa victime.

Une plante faignante

Ces différentes étapes, invariables quelle que soit la proie, donne l'opportunité aux plus petits insectes, et donc aux dîners trop maigres, de s'échapper de son carcan végétal. Ainsi, la plante ne se fatigue pas pour rien.

Si vous élevez une plante carnivore chez vous, soyez vigilant avant de réaliser ce test. Stimuler la dionée trop souvent sans récompense risquerait de la fatiguer, prévient le magasin de jardinage Radis et Capucine . À l'inverse, trop gâter son vert compagnon peut provoquer une indigestion.


À LIRE AUSSI
>> Hong Kong : McDonald's propose désormais des asperges et du quinoa
>> Jardinage : 30 minutes par semaine, c'est bon pour le moral
>> Un arbuste asiatique pour lutter contre le cancer de la peau

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques