Tué par l’âne qu’il tentait de sodomiser

Tué par l’âne qu’il tentait de sodomiser

Un cheick saoudien a été tué par l'âne qu'il tentait de sodomiser. L'homme a été retrouvé par la police saoudienne, le pantalon baissé.

Son "amour" des animaux a fini par avoir sa peau. Un cheick saoudien a été retrouvé gisant, à proximité d’un âne. C’est en tout cas ce qu'annonce le site tunisien de Tunis Tribune  citant une source policière. Selon le journal, le cheich aurait reçu un coup de sabot au visage ainsi que trois coups sur la poitrine. Il aurait ensuite agonisé pendant de longues heures avant de mourir de ses blessures. Il faut dire que pour commettre son méfait, l’homme aurait pris soin d’aller dans une zone désertique afin que personne ne puisse entendre le pauvre âne braire.

Il a connu la petite mort avant la grande

Tunis Tribune précise que la police a retrouvé le cadavre le lendemain à côté du 4X4 auquel était attaché un âne. L’homme, sans pantalon, avait, selon les constations de la police eu le temps de connaître la petite mort avant la grande.

Dans un pays où la pratique de la sodomie est punie de mort, il y a fort à parier que le viol de la pauvre bête aurait de toute façon causé de sérieux ennuis à l’homme. Cette histoire n’est pas sans rappeler celle d’une mignonne chèvre kenyane, qui avait témoigné au procès de son violeur. Des histoires qui rappellent que tous les fantasmes ne sont pas bons à réaliser.

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques