À Dortmund, des feux tricolores à deux sexes

À Dortmund, des feux tricolores à deux sexes

FEU VERT - Dans un souci d'égalité, les élus socialistes et écologistes de cette ville à l'ouest de l'Allemagne veulent que 50% des feux tricolores de la ville représentent désormais des femmes.

Le petit personnage au chapeau est connu de tous les Allemands. Le Ampelmann (le "monsieur feu tricolore") s'affiche à tous les coins de rue en ex-Allemagne de l'Est. C'est même l'une des dernières traces encore debout de l'époque communiste. Mais à Dortmund, un nouveau personnage entend bien lui piquer la vedette : son équivalent féminin, la "AmpelFrau".

Une femme en robe et à couettes

Les élus socialistes et écologistes de la ville viennent en effet de proposer que les feux défectueux soient remplacés avec des nouveaux pictogrammes, représentant un personnage féminin. La proposition n'est pas totalement novatrice : Zwickau, dans la Saxe, a lancé ces "feux féminins" dès 2004, suivi par Dresde, en 2005. Dix ans plus tard, une petite dizaine de villes dispose de feux tricolores à deux sexes. Mais, Dortmund serait la seule à aller aussi loin. Selon la presse allemande, les élus de la ville appellent à la stricte égalité, à savoir 50 % de l'équipement.

Comme leurs homologues masculins, ces feux tricolores féminins ont même un nom : les "AmpelFrau". Mais pas sûr que l'initiative fasse le bonheur des féministes : certaines ont même déjà dénoncé la vision de la femme représentée sur les pictogrammes . Représentée avec une tresse et une jupette, pas sûr en effet que beaucoup de piétonnes se reconnaissent avant de traverser.

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques