A Munich, une tapisserie nazie décore la salle du conseil municipal d'une mairie de quartier

A Munich, une tapisserie nazie décore la salle du conseil municipal d'une mairie de quartier

ALLEMAGNE - Le travail d'un historien a permis de montrer qu'une tapisserie qui orne la salle du conseil d'une mairie de quartier de Munich était l'oeuvre d'un artiste nazi. L'immense toile n'a pas été décrochée pour autant.

Jusqu'à présent, personne ne semblait s'être intéressé à l'immense tapisserie qui décore la salle du conseil d'une des mairies de quartiers de Munich. Il a fallu en effet attendre qu'un historien, Freimut Scholz, 79 ans, enquête sur l'histoire de la mairie de Pasing, un quartier situé dans l'ouest de la capitale bavaroise, pour découvrir l'origine de l'immense tapisserie accrochée depuis 1952 dans la salle du conseil.

Au départ, Freimut Scholz s'intéressait à une niche où un buste d’Hitler avait trôné, rapporte le site Slate , citant le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung qui révèle l'affaire. Afin de vérifier si l'emplacement existait toujours, il a demandé à décrocher la tapisserie. C'est alors que l'historien a constaté que l'imposante œuvre était signée Bruno Goldschmitt, membre du parti nazi et grand admirateur d'Hitler, mort à Munich en 1964. L'œuvre devait faire partie d'une série de douze tapisseries racontant l'histoire de la création du parti du führer à Munich à partir de 1920.

La tapisserie reste en place

Selon l'historien, plusieurs symboles nazis peuvent être repérés sur la tapisserie, comme un pont en bois évoquant une croix gammée par exemple. Déjà exposée entre 1939 et 1942 à la mairie de Pasing, poursuit le site, l'œuvre avait été stockée au musée municipal de Munich afin de la protéger de possibles bombardements. Dix ans plus tard, elle réintègre le mur blanc de la salle du conseil de la mairie de quartier et pourrait bien, malgré les révélations sur son origine, ne pas être décrochée.

En effet, le conseil municipal de Passing a décidé de maintenir l'œuvre en place en y ajoutant un panneau contenant des informations de contextualisation de cette création. Une décision qui ne satisfait pas l’historien bien décidé à faire retirer l'œuvre. Pas sûr néanmoins qu'il y parvienne. Et ce, malgré le soutien qu'il a reçu de personnalités dont une artiste dont l'œuvre en hommage aux victimes du nazisme trône depuis un an dans la mairie de Passing. En effet, saisi par ses soins, le conseil des anciens de Munich s'est rangé du côté des élus de la mairie de Passing.

A LIRE AUSSI >> La folle histoire de deux jumeaux, élevés… l’un chez des Juifs, l’autre par des nazis

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques