Agressions sexuelles de Cologne : qui sont les suspects, et pourquoi ils comparaissent pour "vol"

Agressions sexuelles de Cologne : qui sont les suspects, et pourquoi ils comparaissent pour "vol"

JUSTICE - Deux mois après la vague d'agressions sexuelles qui a secoué Cologne, le soir du 31 décembre, le bilan des investigations semble bien maigre : 78 interpellations, alors que plus de 1000 plaintes ont été déposées. Surtout que la plupart des personnes interpellées sont accusés de vols, et non d'agressions sexuelles. Les procès de trois d'entre eux vont se tenir ce mercredi. Metronews fait le point.

L'affaire, sordide, a eu un retentissement mondial. Le soir du 31 décembre, alors que la foule, à Cologne (Allemagne), se pressait près de la gare, pour fêter la nouvelle année, des dizaines d'hommes s'en prenaient à de nombreuses femmes. Le résultat fait froid dans le dos : 1088 plaintes déposées, 618 pour vols, coups et blessures et 470 pour agressions sexuelles. A l'époque, les témoignages font état de nombreux agresseurs, et rapidement, on estime qu'il s'agit de réfugiés arrivés depuis peu sur le territoire.

Quelques jours plus tard, revirement de situation : plusieurs médias, The Independent en tête, rapportent que la plupart des agresseurs sont installés dans le pays depuis longtemps, et n'ont donc rien à voir avec des réfugiés . Mais là encore, l'information n'est pas juste. Le 17 février, le procureur général de Cologne revient sur cet imbroglio dans les colonnes du Monde  : "Le journal a sans doute uniquement considéré comme “ réfugiés ” les personnes originaires de pays en guerre, comme l’Irak et la Syrie. Mais il est difficile de faire la différence. Les personnes venues du Maroc ou d’Algérie sont aussi dans une certaine mesure des réfugiés, des ­réfugiés économiques", explique le procureur. Et ce dernier de préciser que l'"'écrasante majorité" des interpellés sont arrivés en Allemagne "au cours de l'année 2015". "Soit ils sont arrivés illégalement dans le pays, soit ils sont demandeurs d’asile. Il n’est pas juste de dire qu’il s’agit de personnes installées depuis longtemps en Allemagne ".

Reste qu'à ce jour, seuls 78 suspects ont été identifiés et mis en examen dans le cadre de cette affaire. Dans le détail, 30 sont originaires du Maroc, 27 d'Algérie, trois du Tunisie, un de Libye, un d'Iran, quatre d'Irak, trois de Syrie, trois d'Allemagne et un du Montenegro. Parmi eux, de nombreux mineurs. Sur les 78 suspects, 12, seulement, sont soupçonnés d'agression sexuelle. Les autres, de vol.

"La plupart des suspects pourrait n'être jamais attrapé"

Près de deux mois après les faits, l'heure est à la justice. Ce mercredi 24 février s'ouvre ainsi, à Cologne, les premiers procès liés à cette affaire : deux jeunes hommes, un Marocain et un Tunisien, s'apprêtent à comparaître pour vol, soupçonnés d'avoir dérobé une caméra à un homme. Un autre procès, là encore pour vol, va également se tenir dans la journée : celui d'un Marocain de 23 ans, accusé d'avoir dérobé un téléphone portable à une femme alors qu'elle était en train de photographier la cathédrale.

On ignore encore à quelles dates se tiendront les procès pour agressions sexuelles. En attendant, 12 suspects interpellés pour ces faits, sur 470 plaintes pour agressions sexuelles, le ratio est bien faible. Et les chances de trouver des nouveaux suspects semblent minimes : mercredi, Juergen Mathies, le chef de la police de Cologne, a indiqué à la BBC que les images des caméras de vidéosurveillance n'était pas d'assez bonne qualité pour pouvoir identifier clairement ces agresseurs sexuels. "Nous pouvons y voir certains voleurs mais c'est tout", a-t-il reconnu. La plupart des suspects pourrait donc "n'être jamais attrapé". De son côté, le procureur avait déjà prévenu la semaine dernière : "il est plus facile de rassembler des preuves pour un vol que pour une agression sexuelle (...) Etant donné le faible éclairage des lieux du drame ce soir-là, les victimes ont du mal à reconnaître leurs agresseurs".

EN SAVOIR + >> Cologne : une journaliste victime d'attouchements en plein direct

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques