Allemagne : démission du leader de Pegida, qui avait posé en Hitler

Allemagne : démission du leader de Pegida, qui avait posé en Hitler

EUROPE - Lutz Bachmann, l'initiateur du mouvement allemand anti-islam et anti-asile Pegida, a publié sur Facebook une photo de lui arborant la moustache et la coupe d'Adolf Hitler. Une "plaisanterie", selon lui, qui révèle sa vraie nature, selon la presse allemande.

"La façade se fissure !", se moquait le tabloïd allemand Bild mardi , en référence à la dernière polémique touchant Lutz Bachmann, le fondateur du controversé mouvement islamophobe allemand Pegida, sorti de l'ombre après plusieurs manifestations de grande ampleur contre l'immigration à Dresde.

En cause : une vieille photo publiée par Bachmann sur le profil Facebook de l'humoriste allemand Christoph Maria Herbst, exhumée par Bild, sur laquelle le leader de Pegida copie le look d'Hitler, petite moustache et raie sur le côté. L'image est accompagnée du commentaire : "Il est de retour !". Une touche d'humour douteux qui lui a valu d'annoncer sa démission du mouvement Pegida mercredi en fin d'après-midi.

EN SAVOIR + >> Qui est Renaud Camus, l’homme qui veut installer Pegida en France ?

Dans un premier temps, Lutz Bachmann avait plaidé une simple "plaisanterie". "J'ai pris cette photo, a-t-il justifié, chez le coiffeur en référence à la publication du livre satirique Er ist wieder da", publié en 2012 par Timur Vermes et traduit en français sous le titre Il est de retour (Belfond, mai 2014).

"Bétail"

Dans la foulée étaient publiés sur la page Facebook d'opposants à Pegida, Pegida#watch , plusieurs captures d'écrans montrant des commentaires racistes qu'auraient écrits Lutz Bachmann. Les immigrés et demandeurs d'asile y sont traités de "bétail" et de "tas de merde". Choquant, venant de la part de quelqu'un qui assure dans les médias qu'il n'est pas raciste.

Cette affaire est l'occasion de rappeler, pour le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung , que le degré de racisme et de xénophobie du mouvement Pegida fait l'objet d'un vif débat outre-Rhin. Interrogé par Bild , l'un des douze leaders du mouvement anti-immigration a assuré que "cet incident devait avoir des conséquences". La maison Pegida se fissure, elle aussi.

LIRE AUSSI
>>
Allemagne : plus de 17 500 personnes manifestent contre l'islam >> Pegida annule sa manifestation à Dresde après des menaces islamistes

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques