Assassinat de Boris Nemtsov : un proche de Vladimir Poutine au coeur de l'enquête

Assassinat de Boris Nemtsov : un proche de Vladimir Poutine au coeur de l'enquête

ASSASSINAT POLITIQUE - Il y a un an tout juste, Boris Nemtsov, principal opposant à Vladimir Poutine, était assassiné. Aujourd'hui, tout pointe vers Ramzan Kadyrov, bras droit du président russe.

Vladimir Poutine a-t-il commandité l'assassinat d'un opposant politique ? C'est aujourd'hui vers lui que pointent tous les éléments de l'enquête sur le meurtre de Boris Nemtsov, assassiné par balles le 27 février 2015 à Moscou. A l'époque, l'assassinat de Nemtsov provoque l'émoi de la communauté internationale. La rumeur veut que ce fervent opposant au pouvoir de Poutine allait révéler la présence de soldats russes sur le sol ukrainien.

La piste tchétchène

Rapidement, cinq hommes sont arrêtés pour le meurtre de Nemtsov. Tous sont originaires de Tchétchénie, petite république du nord Caucase inféodée à la Russie de Vladimir Poutine. Et tous appartiennent aux forces spéciales tchétchènes, chargées notamment de la protection rapprochée de... Ramzan Kadyrov, président fantoche de la Tchétchénie.

Problème : Ramzan Kadyrov est bien connu pour être le plus fervent soutien de Vladimir Poutine, et régulièrement soupçonné d'être l'exécuteur de ses basses besognes. Comme le rappelle l'Obs, Kadyrov faisait d'ailleurs partie d'une cuvée de décorations remises par Vladimir Poutine remises moins de trois mois après le meurtre de Nemtsov.

Pas la première fois

Sur cette liste de lauréat figurait également le nom d'Andreï Lougovoï, suspecté par la justice britannique de l'assassinat d'Alexandre Litvinenko, opposant à Vladimir Poutine empoisonné à Londres en 2006. Dans cette enquête, les juges britanniques ont établi que "les preuves établissent clairement la responsabilité de l'Etat russe dans la mort d'Alexandre Litvinenko".

Si Kadyrov est effectivement impliqué dans le meurtre de Boris Nemtsov, lui Vladimir Poutine n'ont rien à craindre de la justice russe. Les commissions d'enquête, étroitement surveillées par le pouvoir, n'ont quasiment aucune latitude pour agir.

A LIRE AUSSI

>> Qui était Boris Nemtsov, l'opposant russe assassiné ? >> PHOTOS - Moscou : des milliers de Russes ont défilé en mémoire de Boris Nemtsov
>>
Tchétchénie : quand le président Kadyrov boxe ses ministres

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques