Attaque d'un commissariat à Paris : le drôle de tweet de Donald Trump

Attaque d'un commissariat à Paris : le drôle de tweet de Donald Trump

OUPS - Le candidat à l'investiture républicaine s'est fendu d'un tweet pour réagir à l'attaque d'un commissariat à Paris. Un lieu qu'il semble situer... en Allemagne.

Vivement que Twitter s’affranchisse de la limite de 140 caractères, comme l’a annoncé son PDG mercredi. Car Donald Trump aurait sans doute apprécié disposer d’un peu plus de place dans son dernier tweet : le milliardaire en lice pour la primaire républicaine a en effet réagi à l’attaque qui s’est déroulée ce jeudi à Paris, sous le regard perplexe de milions d’internautes.

Jugez plutôt : "Un homme tué dans un commissariat de Paris. Je venais de dire que la menace terroriste était à son plus haut niveau. L’Allemagne est un bazar total. SOYEZ MALINS !", a écrit le sulfureux candidat à la Maison blanche. Une réaction qui, en moins de deux heures, a été retweeté plus de 2.500 fois, et aimé par près de 4.000 personnes.

A LIRE AUSSI >> EN DIRECT - Paris : un homme abattu devant le commissariat du 18e arrondissement

"La situation aurait été très, très différente"

Donald Trump s’est-il emmêlé les pinceaux, situant la capitale française sur la carte de l’Allemagne ? Ou souhaitait-il condamner l’intrusion d’un homme dans le commissariat de la Goutte d’Or, avant de poster un second tweet sur la situation en Allemagne ? Difficile à dire. Seule certitude : l’homme a réagi au quart de tour ces derniers mois, quand l’actualité s’est invitée en France.

"Regardez Paris, avec les lois sur le port d'armes les plus restrictives du monde, personne n'avait d'armes sauf les méchants", avait-il déclaré lors d'un meeting au Texas il y a un mois, après les attentats de novembre. Et d’ajouter : "On peut dire ce qu'on veut, s'ils avaient eu des armes, si nos gens étaient armés, s'ils avaient le droit de porter des armes, la situation aurait été très, très différente".

A LIRE AUSSI >> PHOTOS -  Le pire de Trump : quand il dit que Clinton "s'est fait mettre" par Obama en 2008

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques