Attentat à Ouagadougou : le récit glaçant des rescapés

Attentat à Ouagadougou : le récit glaçant des rescapés

TÉMOIGNAGES - L'attaque d'un hôtel et d'un café de la capitale du Burkina Faso a fait au moins 29 morts et des dizaines de blessés. Les rescapés commencent à raconter leur nuit d'horreur.

Des djihadistes ont mené une opération sanglante vendredi soir dans le centre de Ouagadougou contre un hôtel et un restaurant fréquentés par des Occidentaux. L'assaut qui a duré toute la nuit s'est terminé vers 9h ce samedi matin a indiqué le ministère de l'Intérieur. Quelques minutes plus tard, 126 otages ont été libérés, dont 33 blessés.

"Ils tirent sur tout ce qui bouge"

Enfermé dans le "Capuccino", le café attaqué par les terroristes, un client a raconté en direct sur Facebook ce qu'il voyait pendant l'attaque. Dans un message posté sur Facebook, il évoque "des cadavres ça et là" et des "peaux claires enturbannés" qui tirent "sur tout ce qui bouge".

Sommes enfermés au dessus du Capuccino , une quinzaine de personnes. En bas ce n’est pas joli du tout, un vrai...

Posted by Stéphane Balkouma on  Friday, January 15, 2016

Au micro de la radio OmegaFM, Harouna Kaboré raconte les tirs et la peur qui l'a saisi alors qu'il marchait sur l'avenue où se trouvent l'hôtel Splendid et le café attaqués. "J'ai été terrifié par l'ampleur et la violence des tirs autours de 19h30. J'ai pris mes jambes au cou abandonnant derrière moi un temps ma voiture. Les tirent étaient tellement incontrôlées que les balles sifflaient de partout" se souvient le rescapé. 

Un attentat revendiqué

L'attentat a été revendiqué par al-Mourabitoune, une branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique. Ce groupe est également à l'origine de l'attaque de Bamako (Mali) qui avait fait 27 morts en novembre 2015. Selon Romain Caillet, spécialiste des groupes djihadistes interviewé sur France Info ce samedi matin, cette attaque serait un message pour la France. "Dès le départ", il s'agit de "venger le prophète. Ça fait référence à Charlie Hebdo", explique-t-il. "Et la France revient une deuxième fois puisque le responsable médias d'Aqmi suggère [à l'assaillant] un message pour la France. Et l'autre rétorque des menaces".

EN SAVOIR + 
>>  Trois choses à savoir sur al-Mourabitoune
>> 
PHOTOS - Retour sur l'attaque terroriste du 15 janvier

 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques