Attentat déjoué à Argenteuil : Reda Kriket placé en détention

Attentat déjoué à Argenteuil : Reda Kriket placé en détention

L'ESSENTIEL – Rada Kriket a été mis en examen et placé en détention, mercredi, pour association de malfaiteurs en vue de "crimes terroristes", détention d'armes et fabrication d'explosifs. L'habitant d'Argenteuil avait été arrêté dans le cadre d'une enquête sur un projet d'attentat avorté en Ile-de-France.

► Reda Kriket mis en examen

L'habitant d'Argenteuil a été mis en examen et placé en détention, mercredi 30 mars, pour association de malfaiteurs en vue de crimes terroristes, détention d'armes et fabrication d'explosifs. Il avait été arrêté jeudi 24 mars en région parisienne parce que suspecté de préparer un attentat. Au total, Kriket aura passé 144 heures en garde à vue, une durée maximale et particulièrement rare. Proche d'Abdelhamid Abaaoud, le planificateur des attentats de novembre, il disposait d'un arsenal impressionnant dans son appartement d'Argenteuil.

EN SAVOIR + 
>>  Le point sur les arrestations depuis les attentats de Bruxelles >>  Qui est Reda Kriket ?

Bilan revu à la baisse : 32 morts 
Les attentats de Bruxelles ont fait 32 morts, selon un dernier bilan révisé à la baisse après "vérification approfondie", a annoncé la ministre belge de la Santé Maggie De Block sur son compte Twitter. Selon le parquet royal, 17 personnes tuées sont de nationalité belge et 15 sont des ressortissants étrangers.

► Le FBI avait alerté la police des Pays-Bas sur les El Bakraoui
Le FBI avait transmis à la police néerlandaise des informations sur les antécédents criminels et extrémistes d’Ibrahim et Khalid El Bakraoui le 16 mars... six jours avant que les deux frères ne se fassent exploser dans le métro et l'aéroport de Bruxelles. Le lendemain, un contact direct avait d’ailleurs été établi entre les services de police des Pays-Bas et de la Belgique, a indiqué ce mardi le ministre néerlandais de la Justice Ard van der Steur.

Anis B. refuse son extradition
Le Français arrêté le 27 mars à Rotterdam et soupçonné d'être impliqué dans la préparation d'un attentat en France, s'oppose à son extradition demandée par Paris, a indiqué ce mardi le parquet d'Amsterdam. Anis B. va donc rester en détention aux Pays-Bas et la justice a désormais 90 jours pour examiner la demande. Il est soupçonné d'avoir été mandaté par Daech pour commettre un attentat en France avec Reda Kriket. 

► L'homme au chapeau introuvable
Coup d'arrêt dans l'enquête sur les attentats de Bruxelles. Fayçal Cheffou, un temps soupçonné d'être le troisième homme de l'aéroport de Zaventem, a été libéré ce lundi. Les empreintes sur le chariot que poussait le terroriste ne correspondaient pas à celles du journaliste, dans le viseur des autorités en raison de sa réputation de recruteur de djihadistes dans les centres d'accueil de migrants en Belgique. Le parquet belge a cependant précisé à metronews que Cheffou restait néanmoins inculpé. De quoi se reconcentrer sur la piste Mohamed Abrini, dont les policiers belges croyaient "à 95%" qu'il était ce mystérieux troisième homme ? 

EN SAVOIR + 
>>  Et si le 3e homme était Mohamed Abrini ?
>>  Fayçal Cheffou n'est pas l'homme au chapeau

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques