Attentat du Bardo : "J'ai demandé que les victimes soient décorées de la Légion d'honneur"

Attentat du Bardo : "J'ai demandé que les victimes soient décorées de la Légion d'honneur"

POLEMIQUE - Me Philippe de Veulle défend les proches d'Huguette Dupeu, 74 ans, tuée au cours de l'attentat survenu le 18 mars 2015 au musée du Bardo à Tunis (Tunisie). Pour elle et les trois femmes qui l'accompagnaient, dont sa fille, toutes blessées, il demande la Légion d'honneur.

"Le gouvernement français ne me donne aucune aide !". Près d'un an jour pour jour après le drame qui a fait 24 morts et une cinquantaine de blessés, Me Philippe de Veulle regrette que l'Etat français ait ainsi "abandonné" les victimes de l'attentat survenu le 18 mars 2015 au musée du Bardo à Tunis (Tunisie).

Le 10 août dernier, l'avocat avait déjà fait savoir sur RTL que la famille d'Huguette Dupeu, septuagénaire tuée de 4 balles de kalachnikov et décédée dix jours plus tard, allait attaquer en justice l'État tunisien. Motif : sur les quatre gardes chargés de la sécurité ce jour-là, un était malade, et les trois autres en pause au moment de l'assaut.

Ce lundi, il indique à metronews qu'il a demandé la Légion d'honneur à titre posthume pour Huguette Dupeu, et à titre dérogatoire pour sa fille et les proches qui l'accompagnaient. Il réclame également que les trois femmes, blessées, soient reçues à l'Elysée. "Il y a dix jours, François hollande a décoré le prince saoudien Mohamed ben Nayef. Et mes clientes n'auraient pas le droit à cela ! J'ai fait une demande en ce sens à la représentation nationale il y a quelques mois, et je n'ai eu aucun retour, vous trouvez ça normal ?", s'indigne l'avocat.

"Sous le choc jusqu'à la fin de leurs jours"

En mars 2015, Huguette Dupeu, ancienne "dame de la cantine" de l'école d'un village du Loiret , était partie en croisière en Méditerranée avec sa fille Françoise Thauvin, la tante de celle-ci, Dominique Leconte, et une amie à elle, Dominique Cazin.

Vers 12h30 le 18 mars, deux hommes armés ont fait irruption dans le musée du Bardo, à Tunis où le paquebot a fait escale. "C'était censé être une excursion protégée, souligne Me de Veulle. Elles y sont allées toutes les quatre de bon cœur. Au final, Huguette Dupeu est décédée. Sa fille a reçu une balle dans l'épaule gauche, balle qui n'est pas passée très loin du cœur. Madame Cazin a pris une balle dans le mollet droit et dans le postérieur. Madame Leconte a elle été blessée dans la cohue. Elle a dû se recouvrir avec un cadavre. Les trois rescapées sont sous le choc, elles le seront jusqu'à la fin de leurs jours".

Fonds de garantie "dérisoire"

Outre la Légion d'honneur et la réception à l'Elysée, Me de Veulle demande une réévaluation du fonds de garantie. "A ce jour, elles ont reçu 10 000 euros. On a proposé en outre 37 000 euros à Françoise Thauvin, au titre du préjudice affectif pour la perte de sa maman. C'est presque insultant et c'est bien loin, par exemple, des deux millions d'euros touchées par les victimes du 11 septembre 2001 ", relève l'avocat.

En septembre dernier, Me de Veulle, avait créé avec ses confrères Me Mascaras, Me Berger-Stenger et Me Brykczynski, un collectif pour obtenir une meilleure indemnisation des victimes . "J'attends des retours d'avocats japonais, anglais et portugais qui pourraient se joindre à nous pour mettre en cause la responsabilité de l'Etat tunisien pour défaillance sécuritaire", précise Me de Veulle.

Quant au dossier judiciaire, rien ne serait encore entre les mains des avocats. "J'attends toujours les éléments du parquet tunisien, c'est scandaleux, déplore Me de Veulle. La juge chargée du dossier m'a informé que des éléments devaient arriver début mars. J'ai l'impression que la justice française est prise en otage par l'Etat tunisien. Tout comme les politiques. En janvier, François Hollande a annoncé un plan de soutien à la Tunisie d'un milliard d'euros ... Mais il a oublié ses propres concitoyens !"

EN SAVOIR +
>> Tunisie : pendant l'attentat du Bardo, les policiers chargés de la sécurité étaient "au café"

>>  
Attaque du Bardo : Daesh revendique l'attentat
>>  
Attaque terroriste du Bardo : de fortes craintes pour le tourisme tunisien

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques