Attentat-suicide à Istanbul : au moins quatre morts et 36 blessés dont douze étrangers

Attentat-suicide à Istanbul : au moins quatre morts et 36 blessés dont douze étrangers

TURQUIE - Une explosion s'est produite ce samedi sur la grande rue piétonne et commerçante d'Istiklal, dans la partie européenne d'Istanbul, faisant au moins quatre morts et 36 blessés, ont rapporté les médias turcs. Par ailleurs depuis plus d'une heure, ces derniers ne diffusent plus d'informations sur l'attaque.

Le bilan reste encore provisoire. Une explosion s'est produite ce samedi matin sur la grande rue piétonne et commerçante d'Istiklal, dans la partie européenne d'Istanbul, faisant au moins quatre morts et 36 blessés dont sept grièvement, indique le ministère de la Santé. L'explosion est un attentat-suicide qui a tué quatre personnes et son auteur, a annoncé le gouverneur de la mégapole turque, Vasip Sahin.

Deux Américains ont été tués, d'après la Maison Blanche, alors qu'Ankara a indiqué que trois Israéliens et un Iranien sont morts dans l'attaque. Douze étrangers figurent parmi les blessés, selon le ministère de la Santé : six Israéliens, deux Irlandais, un Islandais, un Iranien, un Allemand et un citoyen de Dubaï.

Aucune revendication de l'attentat

L'attaque s'est produite devant un centre commercial de cette rue fréquentée par des milliers de personnes chaque jour. Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a réuni dans l'après-midi à Istanbul une réunion de sécurité d'urgence, selon les médias turcs. 

L'attentat n'a pour l'heure fait l'objet d'aucune revendication immédiate. Depuis quelques mois, la Turquie est en état d'alerte maximale depuis une série d'attentats qui ont visé son territoire, tous attribués par les autorités turques au groupe djihadiste de l'Etat islamique (EI).

Le PKK également responsable d'attaques

Le plus meurtrier, le 10 octobre dernier, avait tué 103 personnes devant la gare centrale d'Ankara alors qu'elles se rassemblaient pour participer à une manifestation. Le 12 janvier dernier, un autre attentat suicide, également attribué à l'EI (mais non revendiqué) par le gouvernement turc, avait visé un groupe de voyageurs allemands dans le quartier touristique de Sultanahmet à Istanbul, tuant dix d'entre eux. 

A LIRE AUSSI >>  Attentat à Ankara : qui sont les Faucons de la liberté du Kurdistan ?

Le 17 février, Ankara a de nouveau été la cible d'une attaque, tuant près de 30 personnes. Un autre attentat à la voiture piégée, dimanche soir, a coûté la vie à 37 personnes dans le cœur de la capitale turque après un attentat similaire. Ces deux attaques ont été revendiquées par un groupe radical kurde proche des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

EN SAVOIR +
>>  VIDEO - Turquie : ce que l'on sait de l'attentat qui a fait 37 morts à Ankara
>>  La Turquie, le pays où Daesh ne revendique pas ses attentats

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques