Attentats de Bruxelles : 13 nouvelles perquisitions menées

Attentats de Bruxelles : 13 nouvelles perquisitions menées

L'ESSENTIEL - Les autorités belges continuent de mener des perquisitions dans le cadre des attentats de Bruxelles et de l'attentat déjoué de Paris. Abderamane Ameuroud a d'ailleurs été inculpé par la justice belge. Par ailleurs, le rassemblement place de la Bourse en hommage aux victimes a été perturbé par des hooligans nationalistes.

 Rassemblement pacifique perturbé par des militants d'extrême droite
Alors que les Bruxellois se recueillaient place de la Bourse, des hooligans d'extrême droite sont venus perturber ce rassemblement pacifique. Ils ont scandé des "On est chez nous", fait des saluts nazis selon une journaliste de CNN. La police tente de les disperser avec des canons à eau. Le parterre de bougies et de fleurs a été saccagé. Les Bruxellois, visiblement choqués, ont répondu avec des "Non à la haine".

 Treize interpellations, quatre auditions
Dans le cadre des enquêtes sur les attentats de Bruxelles, le parquet fédéral belge annonce que treize perquisitions ont été effectuées ce dimanche matin dans plusieurs endroits en Belgique. Neuf personnes ont été auditionnées et quatre d'entre-elles sont encore en garde à vue.

 Abderamane Ameuroud inculpé par le parquet fédéral belge
Abdermane Ameuroud, arrêté à Schaerbeek le 24 mars et placé sous mandat d'arrêt, vient d'être inculpé par le parquet fédéral belge pour participation aux activités d'un groupe terroriste, selon le procureur. Il est accusé d'avoir fomenté un projet d'attentat à Argenteuil. Il est le troisième homme inculpé pour cette affaire, après Rabah N. et Reda Kriket. Par ailleurs, un Français a été interpellé ce dimanche soir à Rotterdam, aux Pays-Bas, dans le cadre de l'enquête sur Reda Kriket. Il devrait être livré "sous peu" à la France. 

EN SAVOIR +
>> Attentat déjoué d'Argenteuil : qui est Abderrahmane Ameuroud ? >>  Argenteuil : qui est Reda Kriket, le premier suspect interpellé ?
>> Pays-Bas : arrestation d'un Français soupçonné de préparer un attentat

 Un Algérien arrêté en Italie, en lien avec les attentats de Paris et Bruxelles
Samedi soir, le 26 mars, la police italienne a arrêté dans le sud du pays Djamal Eddine Ouali, un Algérien de 40 ans "faisant partie d’un réseau de faussaires de permis de résidence lié aux attentats de Bruxelles" et "pour complicité d’immigration illégale lié aux attentats de Paris".

Il est suspecté d'avoir fourni des documents falsifiés à Najim Laachraoui, mort en kamikaze à l'aéroport, à Salah Abdeslam et à Mohamed Belkaïd un autre suspect lié aux attentats de Paris et tué à Forest le 15 mars,  selon Le Soir . Il devrait être extradé vers le Belgique dans les prochains jours.

A LIRE AUSSI >>  Terrorisme : les connexions entre les attentats de Paris et de Bruxelles

 Faycal Cheffou est-il le troisième homme ?
L'enquête se poursuit autour de Faycal Cheffou, arrêté jeudi 24 et inculpé pour "assassinats terroristes". Est-il "l'homme au chapeau", repéré mardi sur les vidéos de surveillance de l'aéroport, près des deux kamikazes ?  Plusieurs médias belges considèrent que oui, mais en attendant une identification formelle, les enquêteurs restent prudents : "C'est une hypothèse", modère une source proche de l'enquête.

Un autre suspect non identifié est toujours recherché. Il a été aperçu avec un sac près du kamikaze du métro bruxellois, Khalid El Bakraoui.

EN SAVOIR +
>> Attentats de Bruxelles : inculpé, Fayçal Cheffou est-il l'"homme au chapeau" ?
>>  Attentat de Bruxelles : qui est l'homme au bob ?

 Johnny électrise Bruxelles
Samedi soir, Johnny Hallyday était en concert à Bruxelles, un concert à guichet fermé, sous haute surveillance et retransmis en direct dans plus de 150 cinémas de France et de Belgique. Un moment fort pour l'artiste belge, dont le titre de sa tournée prend une résonance particulière depuis les attentats : "Rester vivant".

EN SAVOIR + >>  VIDEO - Johnny Hallyday chante "Quand on a que l'amour" de Jacques Brel à Bruxelles

 La "marche contre la peur" annulée
La "marche contre la peur" prévue pour ce dimanche 27 à Bruxelles a été annulée pour des raisons de "sécurité" à la demande des autorités, ont annoncé samedi ses organisateurs. 

EN SAVOIR + >>  Bruxelles : des hooligans d'extrême droite perturbent le rassemblement pacifique

A LIRE AUSSI
>> Pour Patrick Kanner, "une centaine de quartiers" en France sont comparables à Molenbeek
>>  Attentats de Bruxelles : le bouleversant témoignage du père d'une victime

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques