Attentats du 13 novembre : un Algérien soupçonné d'être en lien avec les attaques arrêté en Algérie

Attentats du 13 novembre : un Algérien soupçonné d'être en lien avec les attaques arrêté en Algérie

Un Algérien résidant en Belgique et soupçonné de liens avec les attaques jihadistes du 13 novembre à Paris a été arrêté mardi en Algérie, a annoncé samedi le parquet de Béjaïa. Le suspect a été placé en détention préventive à Akbou, dans le département de Béjaïa (à 250 km à l'est d'Alger), a précisé le parquet dans un communiqué cité par l'agence de presse APS.

Il s'est livré de lui-même

Le parquet indique que ce ressortissant algérien est soupçonné "d'avoir eu des liens avec les attentats terroristes de Paris perpétrés en novembre dernier". L'homme a été arrêté à la suite d'informations faisant état de "sa possible implication dans des activités terroristes et son éventuelle appartenance à un groupe terroriste (actif) à l'étranger", ajoute-t-on.

Le suspect s'est livré de lui-même en répondant à une convocation du juge d'instruction du tribunal d'Akbou, a ajouté le parquet, sans dévoiler l'identité du suspect et son rôle présumé dans ces attentats . Selon le quotidien Le Soir d'Algérie, il s'agit de Zouhir Mehdaoui, âgé de 29 ans, qui a quitté l'Algérie en 2012 à destination de la Turquie. Présenté comme un proche d'Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attaques de Paris, Zouhir Mehdaoui a séjourné ensuite en Grèce avant de s'établir près de Bruxelles où il a épousé une Belge en 2014, a précisé Le soir.

A LIRE AUSSI 
>> Comment les attaques ont été préparées et coordonnées
>> 
Hasna Ait Boulahcen, de cheffe d'entreprise à kamikaze présumée

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques