Attentats en Espagne : Younès Abouyaaqoub était à Paris le week-end avant les attaques

TERRORISME - Younès Abouyaaqoub, l'homme qui se trouvait au volant de la fourgonnette qui a fait 14 morts à Barcelone le jeudi 17 août et qui a été abattu lundi à Subirats en Espagne, se trouvait à Paris avec un autre individu le week-end avant les attaques. Il a notamment passé une nuit dans un hôtel d'Ile-de-France avec son comparse.

Il était à Paris le week-end les 11 et 12 août. Selon nos informations, Younès  Abouyaaqoub faisait partie des deux passagers de l’Audi A3 flashée dans l’Essonne quelques jours avant les attentats perpétrés en Espagne qui ont fait 15 morts et 126 blessés.  Le terroriste présumé âgé de 22 ans a également passé une nuit dans un hôtel de la région parisienne vendredi soir  avec son comparse - identifié comme étant Omar Hichamy, selon nos informations, mineur marocain abattu par la police à Cambrils- avant de regagner la péninsule ibérique et de poursuivre la préparation des attaques de Barcelone et de Cambrils. 


Présenté comme le chauffeur du van qui a fait 14 morts sur Les Ramblas jeudi à Barcelone, il n'aurait fait qu’un aller-retour dans la capitale française et n’aurait pas été jusqu’en Belgique comme l’ont d'abord indiqué certains médias. 

Un appareil photo acheté à la Fnac

"Que sont venus faire ces terroristes présumés à Paris ? Une question qui reste sans réponse pour le moment. Ce mardi matin, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a indiqué sur BFM TV que les personnes à bord de l’Audi A3 avait effectué un aller-retour "extrêmement rapide".  Toujours selon nos confrères, les terroristes présumés auraient, au lendemain de leur nuit dans un hôtel en bordure du périphérique à Malakoff (Hauts-de-Seine), effectuer des achats dans un grand magasin parisien.  Le nom de l’enseigne n’a pas été révélé. 


Une source proche du dossier indique elle à TF1-LCI qu'ils ont acheté un appareil photo numérique à la Fnac.  Ils ont réglé leur achat par carte bancaire. 

Le Puy-de-Dôme et l'Aube

Après avoir réalisé leurs achats, Younès Abouyaaqoub et son comparse  sont repartis vers la Catalogne en passant, notamment, par le Puy-de-Dôme et l'Aube où la plaque d'immatriculation du véhicule a été lue. 


Les enquêteurs poursuivent leurs investigations pour savoir ce que ces deux individus ont fait durant leur escale dans la capitale. Sur les douze individus, huit sont morts. Les quatre terroristes présumés encore en vie ont été présentés devant la justice ce mardi matin à Madrid. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentats de Barcelone et Cambrils

Plus d'articles

Sur le même sujet