Australie : il voulait utiliser un kangourou pour perpétrer un attentat

Australie : il voulait utiliser un kangourou pour perpétrer un attentat

AUSTRALIE – Un jeune Australien accusé de terrorisme avait émis l'hypothèse de se servir d'un Kangourou pour perpétrer un attentat contre des policiers à Melbourne. L'accusé était en lien avec un adolescent britannique condamné en octobre dernier en Angleterre à la réclusion à perpétuité.

Un projet aussi pathétique qu'inquiétant. Un jeune homme de 19 ans, arrêté en avril dernier avec quatre autres personnes, a été présenté, jeudi, au tribunal de Melbourne devant lequel il doit répondre des charges de terrorisme.

Sevdet Ramadan Besim, qui a plaidé "non coupable", est soupçonné d'avoir planifié un attentat au nom de l'organisation Etat islamique au cours de la journée de commémorations de l'ANZAC (Australian and New Zealand Army Corps, Corps d'armée australien et néo-zélandais), le 25 avril 2015. L'accusé aurait prévu de renverser un officier de police à l'aide d'une voiture avant de le décapiter, rapporte la BBC .

Un improbable mode opératoire

Mais ce n'est pas la seule action qu'avait envisagée le jeune homme. Ce dernier aurait en effet également évoqué avec un contact britannique – un adolescent de 15 ans condamné en octobre à la prison à perpétuité – une attaque d'un genre très particulier. Dans le cadre d'une conversation tournant autour de la flore et la faune australienne, il aurait ainsi émis l'hypothèse "d'utiliser un kangourou bourré d'explosifs C4, peint aux couleurs du groupe Etat islamique et lâché sur des officiers de police".

L'adolescent britannique avec lequel il était en contact a été condamné début octobre à une peine de réclusion à perpétuité, révisable dans cinq ans, pour "incitation" à commettre des actes terroristes en Australie. Le jeune garçon, originaire de Blackburn, dans le nord de l'Angleterre, a envoyé pas moins de 3.000 messages à Sevdet Ramadan Besim pour l'inciter à passer à l'acte dans son pays.

"Il est essentiel que nous fassions peser tout le poids de la justice sur ceux qui chercheraient à radicaliser d'autres personnes ou à les aider à préparer des actes terroristes", avait notamment alors commenté le responsable de l'antenne de contre-terrorisme des services du procureur de la couronne (CPS) Sue Hemming.

A LIRE AUSSI
>> Australie : un adolescent soupçonné de préparer un attentat arrêté à Melbourne
>> Meurtre d'un policier par un ado en Australie : la radicalisation des jeunes en question

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques