Bombe H de la Corée du Nord : Washington refroidit le débat

Bombe H de la Corée du Nord : Washington refroidit le débat

NUCLÉAIRE - La Corée du Nord a annoncé mercredi qu'elle avait procédé à son quatrième essai nucléaire, cette fois-ci avec une bombe à hydrogène. Une information à prendre avec des pincettes, selon Washington.

Non sans fierté, la Corée du Nord a annoncé avoir mené mercredi son premier essai réussi de bombe à hydrogène. Une nouvelle accueillie par une levée de boucliers au sein de la communauté internationale, le Conseil de sécurité de l’ONU menaçant par exemple d’alourdir les sanctions contre Pyongyang. Encore faudrait-il que cet essai soit avéré, Washington mettant clairement en doute les facultés nord-coréennes.

"L'analyse initiale qui a été menée n'est pas cohérente avec les affirmations de la Corée du Nord selon lesquelles elle a mené avec succès son premier essai de bombe à hydrogène", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche. Et de préciser : "Rien de ce qui s'est passé au cours des 24 dernières heures n'a poussé le gouvernement des Etats-Unis à modifier son évaluation des capacités techniques et militaires de la Corée du Nord".

A LIRE AUSSI >>  Essai nucléaire nord-coréen : c'est quoi une bombe H ?

Vers un renforcement des sanctions

Même son de cloche du côté des spécialistes. L'annonce nord-coréenne a été accueillie avec beaucoup de scepticisme, car ils jugent trop faible la puissance apparemment dégagée par l'explosion pour que la bombe puisse être à hydrogène.

La Corée du Nord a testé auparavant trois fois la bombe atomique, en 2006, 2009 et 2013. Ces essais lui ont valu plusieurs volées de sanctions internationales. Et une nouvelle fournée pourrait arriver prochainement : dans une déclaration adoptée à l'unanimité – y compris par la Chine, allié traditionnel de Pyongyang – les 15 pays membres du Conseil de sécurité ont condamné "fermement" mercredi le nouvel essai nucléaire nord-coréen et a décidé de préparer un renforcement des sanctions contre Pyongyang.

A LIRE AUSSI >>   "Les Nord-Coréens ont au maximum de quoi fabriquer une quinzaine de bombes nucléaires"

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques