Butin caché, France ciblée… Les nouvelles révélations du testament de Ben Laden

Butin caché, France ciblée… Les nouvelles révélations du testament de Ben Laden

SECRET DEFENSE - Les services de renseignements américains viennent de déclassifier mardi des documents saisis lors de l’attaque du repaire du chef d’Al-Qaïda au Pakistan en 2011.

De nouvelles révélations, éclairant des zones d’ombres. La Direction du renseignement (DNI) a publié sur son site internet une nouvelle série de documents saisis lors de l'attaque du repaire d’Oussama Ben-Laden, chef d'Al-Qaïda à Abbottabad (Pakistan) en mai 2011.

On y apprend notamment qu’Oussama Ben Laden envisageait de faire tuer un des otages français enlevé au Niger. Dans une lettre adressée à un membre de son organisation , il écrit : "Si Sarkozy continue de refuser à négocier, alors, une semaine avant l'élection présidentielle, nous tuerons un des hommes, celui au rang le moins élevé dans sa compagnie", écrit-il. L'idée était de "faire pression" sur le chef de l'Etat français en vue d'un retrait d'Afghanistan contre une libération des autres otages. "Il perdra alors l'élection", prédit le chef d'Al-Qaïda. Finalement, Nicolas Sarkozy a annoncé, début 2012, un retrait des troupes françaises, et tous les otages ont été libérés en vie, fin 2013. 

Les ambassades françaises visées

Dans la même lettre, Oussama Ben Laden appelle clairement les membres d’Al-Qaïda à considérer la France comme une cible prioritaire. "Toute action qui ne pourra pas être dirigée contre des Américains devra l'être contre la France, actuellement tête de l'Europe", écrit-il, visant notamment "les ambassades, les ambassadeurs et les intérêts commerciaux" français.

Autre révélation : Oussama Ben Laden disposait de millions de dollars dissimulés au Soudan qu'il destinait au financement du djihad. Dans un texte publié sous forme de testament, Ben Laden expliquait qu'il disposait "d'à peu près 29 millions de dollars" au Soudan. "J'ai reçu 12 millions de dollars de mon frère Abou Bakir Mohamed Ben (Laden) de la part de la société d'investissements Ben Laden au Soudan", écrit notamment l'ancien chef d'Al-Qaïda. "J'espère que mes frères, soeurs, et tantes maternelles respecteront ma volonté et dépenseront tout l'argent que j'ai laissé au Soudan pour le djihad", ajoute-t-il.

Ben Laden se savait traqué

D'autres documents montrent que Ben Laden se savait traqué. Dans une lettre à son père datée du 8 août 2008, Ben Laden lui demande de prier pour lui s'il est tué. Dans une autre missive, il demande à sa femme de s'assurer que l'on n'a pas profité de soins médicaux pour insérer dans son corps une puce électronique permettant de la suivre. Selon le DNI, les documents mis en ligne montrent d'une manière générale que "juste avant sa mort", Ben Laden "mettait la plus grande importance à présenter son organisation faiblissante comme unie, alors que ses lieutenants en privé étaient aux prises avec un schisme grandissant" avec la branche d'Al-Qaïda en Irak. 

Les services américains avaient déjà publié en mai dernier un premier lot d'une centaine de documents, en application de la consigne du président Barack Obama d'avoir une "plus grande transparence" sur les documents saisis lors de l'attaque au cours de laquelle Oussama Ben Laden a été tué. Ce premier lot de documents montrait notamment un Ben Laden focalisé sur l'Amérique, adjurant ses partisans de rester focalisés sur cet objectif. Les documents publiés mardi peuvent être consultés à l'adresse suivante : http://www.dni.gov/index.php/resources/bin-laden-bookshelf?limitstart=0

A LIRE AUSSI >> Oussama Ben Laden : 5 choses à retenir des documents déclassifiés du chef d'Al-Qaïda

Et aussi

Les tags

    À suivre

    Rubriques