C’est quoi ces magazines de propagande islamiste de Daech ?

C’est quoi ces magazines de propagande islamiste de Daech ?

COMMUNICATION - L'organisation terroriste de l'Etat islamique diffuse depuis plusieurs mois des magazines de propagande, y compris en français. Un moyen supplémentaire pour Daech de faire passer ses messages. Et de recruter.

Daech ne lésine pas sur les moyens pour faire connaître ses actions et faire passer ses messages. Présent sur les réseaux sociaux en tout genre, l'organisation islamique diffuse, depuis quelque temps déjà, des vidéos trash de torture et/ou d'assassinat de ses otages, comme les Japonais Haruna Yakawa et Kenji Goto , ou encore le Jordanien Maas al-Kassasbeh . Les vidéos, souvent insoutenables, sont soigneusement mises en scène et les images, très travaillées, sont d'excellente qualité.

Désormais, Daech a une nouvelle arme médiatique : des magazines. Dabiq, en anglais, est apparu à l’été 2014 et, depuis le mois de décembre dernier, Dar al Islam est diffusé intégralement en français.

LIRE AUSSI >> Daech publie l'interview d’une femme présentée comme Hayat Boumeddiene

D'après David Thomson, journaliste à RFI et expert des thématiques liées au djihadisme, celui en français est "la seule production propre de la section française d'Al Hayat [un centre médiatique qui gère également la version anglaise], l'une des trois branches médias officielles de l'Etat islamique."

Le numéro 2, diffusé récemment, est daté du 4 février 2015. En une, un titre choc : "Qu'Allah maudisse la France" avec, comme photo en arrière-plan, la tour Eiffel, symbole majeur du pays. Sur Twitter, certains y voient une référence explicite au film d'Abd Al Malik "Qu'Allah bénisse la France."

Sur la forme, le magazine - qui se trouve assez facilement sur internet, en passant par Google ou les réseaux sociaux - est très soigné, tant par la mise en page que la qualité des photos. La version française compte 14 pages (et plusieurs coquilles), six fois plus pour la version anglaise.

Coulibaly présenté comme un martyr

Sur le fond, le numéro en français est intégralement consacré aux attaques de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes - qui ont fait 17 morts les 7, 8 et 9 janvier dernier -, ce qui n'est pas le cas dans la version en anglais. Si les frères Kouachi sont peu évoqués, Amedy Coulibaly, auteur de la prise d’otages meurtrière de l’hyper cacher porte de Vincennes, est encensé et présenté comme "un modèle à suivre" ; sur une demi-page, une photographie très trash montre son cadavre, étendu à même le sol, après la prise d’assaut du Raid. Sous la photo, en exergue, une citation du Coran évoquant la vie dans l’au-delà, accentuant ainsi l’effet de martyr.

Un outil de propagande et de recrutement

Les textes, outre l’interview d’une femme présentée comme Hayat Boumeddiene , la compagne d’Amedy Coulibaly, sont écrits dans un style très religieux, abondamment entrecoupés de passages et de références au Coran. Les appels à rejoindre l’organisation de l’Etat islamique en Syrie sont nombreux, tout comme les appels à attaquer les "mécréants" juifs et ceux qui ne respectent pas le prophète, ainsi que des appels aux meurtres, entre autres, des Français. En outre, une photo de Manuel Valls, le Premier ministre, figure dans le magazine, où il est présenté comme un "ministre sioniste enjuivé par sa femme".

A qui s’adresse le magazine ? A ceux tentés de rejoindre Daech en Syrie, c'est d'ailleurs annoncé clairement dans la préface : le magazine se veut un outil d’incitation à l’émigration en terre musulmane et au djihad, la guerre sainte. Un outil de propagande, donc, qui valorise l’organisation terroriste qui espère ainsi attirer et grossir ses rangs.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques