Les Casques bleus accusés d'avoir introduit le virus du choléra en Haïti, l'ONU présente ses excuses

Les Casques bleus accusés d'avoir introduit le virus du choléra en Haïti, l'ONU présente ses excuses

ÉPIDÉMIE - Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon a présenté ses excuses au peuple haïtien, face aux accusations selon lesquelles les Casques bleus seraient responsables de l'arrivée du virus du choléra sur l’île.

"Au nom des Nations unies, je vais vous le dire très clairement : nous nous excusons auprès du peuple haïtien." Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a présenté ses excuses devant l’assemblée des Nations unies à la suite des accusations faites aux Casques bleus d’avoir introduit le virus du choléra sur l’île. "Nous n'avons tout simplement pas fait assez concernant l'épidémie de choléra et sa propagation", a-t-il ajouté. "Nous sommes profondément désolés pour notre rôle".


Selon de nombreux experts indépendants, le virus aurait été introduit en Haïti par des Casques bleus népalais au cours de la mission de l’ONU sur place. Ils auraient déversé leurs déchets dans une rivière. 

Ban Ki-moon a indiqué que l’organisation avait une "responsabilité morale d'agir", même si elle maintient n’avoir pas commis de faute légale.L'affaire "a jeté une ombre sur les relations" entre l’ONU et Haïti et a "terni la réputation des Casques bleus".


Il a présenté un plan pour aider les familles des victimes et mieux lutter contre l’épidémie. Depuis octobre 2010, le choléra a déjà contaminé 800 000 personnes (sur un peu plus de 10 millions d’habitants) et fait 9 000 victimes, indique l’AFP. L'épidémie avait repris de l’ampleur après le passage de l’ouragan Matthew en octobre dernier.

Depuis le déclenchement de l'épidémie et les accusations contre leurs Casques bleus, les Nations unies ont toujours plaidé l’immunité diplomatique accordée à leurs missions. Celle-ci a été confirmée par des tribunaux américains, saisis par les avocats de victimes qui réclament des centaines de millions de dollars d'indemnités.

En Haïti, après la désolation, les cas de choléra se multiplient

Et aussi

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques