Crash aérien en Egypte : "Accident technique majeur ou bombe à bord"

Crash aérien en Egypte : "Accident technique majeur ou bombe à bord"

DirectLCI
INTERVIEW - Un officiel russe l'a confirmé ce dimanche : l'A321 de la compagnie Metrojet qui s'est crashé dans le Sinaï samedi matin (224 morts) s'est disloqué en vol. Qu'est-ce que cela peut nous apprendre sur les circonstances du drame ? Gérard Feldzer, expert aéronautique, répond à nos questions.

On apprend ce dimanche que l'A321 se serait disloqué en vol. Que faut-il en penser ?
Des débris d'avion et des corps ont été retrouvés sur une zone large de 8 kilomètres, élargie aujourd'hui à 15km. Cela signifie en effet que l'appareil s'est disloqué en vol . Dans ce cas, deux hypothèses existent. Celle de l'accident technique majeur d'une part, telles l'explosion d'un réacteur ou la perte des commandes de vol. L'avion devient alors incontrôlable, il part en piqué et atteint une vitesse telle qu'il se disloque. La deuxième hypothèse est celle de la bombe à bord. Mais la thèse d'un missile, comme dans le cas du MH17 qui s'est écrasé en Ukraine , est inenvisageable. Un avion de ligne vole à 9000 mètres, une altitude inatteignable par des missiles utilisés dans cette région.

Les autorités égyptiennes ont annoncé avoir retrouvé les boîtes noires ce dimanche. Que peut-on attendre des informations qu'elles contiennent ?
Un problème se pose. L'accès à ces informations. Les boîtes noires sont exploitées par les Egyptiens . Or, il faut un savoir faire et un matériel très pointu non seulement pour exploiter ces données mais en plus, pour les recouper. Des moyens et des connaissances que les Egyptiens n'ont pas. Il faut espérer que les Russes ou la France puissent avoir accès à ces boîtes noires.

Les autorités russes ont demandé à la compagnie Metrojet de ne pas faire voler ses A321. Cette décision a t-elle un sens ?
Les Airbus sont des avions très fiables. Un atterrissage et un décollage d'Airbus a lieu toutes les secondes dans le monde. Un Airbus peut voler trente à quarante ans, mais son entretien reste essentiel. Après ce crash, vérifier ces Airbus a un sens.
 
LIRE AUSSI >> PHOTOS : Crash en Egypte : la douleur des Russes, unis dans le deuil

Plus d'articles

Sur le même sujet