Crash aérien en Egypte : depuis 2011, quatre ans de malheur

Crash aérien en Egypte : depuis 2011, quatre ans de malheur

TERRORISME - Après le crash d'un Airbus dans le désert du Sinaï le 31 octobre, le tourisme égyptien chancelle. Retour sur quatre années noires pour l'économie du pays.

L'économie égyptienne pourra-t-elle se relever ? Alors que la piste terroriste est sérieusement étudiée pour expliquer le crash aérien survenu dans le désert du Sinaï le 31 octobre dernier, le pays se vide de ses touristes. Le Royaume-Uni organise actuellement le rapatriement de 20.000 de ses ressortissants présents sur place et la Russie a suspendu tous les vols depuis ou vers l'Egypte. Le pays vit le dernier épisode d'une longue descente aux enfers entamée il y a quatre ans.

EN SAVOIR + >> EN DIRECT - Suivez les conclusions de l'enquête sur metronews

11 février 2011: Hosni Moubarak démissionne
La lutte fut longue, la date est historique. Après des mois de manifestations, le pouvoir du dictateur égyptien s'effondre et laisse place à un nouveau gouvernement. Dans la foulée de la Tunisie, l'Egypte aspire à plus de démocratie mais sombre dans le chaos. Les touristes fuient le pays face aux vagues de violence. En un an, entre 2010 et 2011, les revenus du tourisme chutent de 30%.

3 juillet 2013: Mohamed Morsi est destitué
Deux ans après le changement de régime, Mohamed Morsi, candidat des Frères Musulmans est destitué à son tour. S'en suit une violente répression contre son mouvement, accusé de menacer la démocratie égyptienne. Les islamistes, pourchassés dans tout le pays, organisent une résistance violente. En décembre, un attentat contre une caserne de police fait 13 morts.

Quelques mois plus tard, le général Abdel Fattah al-Sissi est élu Président de la République. Il rétablit l'ordre au prix d'une guerre sans merci contre les islamistes et anciens soutiens de Mohamed Morsi, qui a depuis été condamné à mort.

À LIRE AUSSI >> Le général al-Sissi, nouvel homme fort de l'Egypte

Octobre 2014: l'Egypte meurtrie
Le 14 octobre, un attentat à la voiture piégée fait 14 blessés dans le centre du Caire, la capitale. Dix jours plus tard, le 24 octobre, l'armée égyptienne connaît l'attentat le plus meurtrier de son histoire. 34 soldats sont tués dans un attentat suicide dans le nord du Sinaï. L'état d'urgence est instauré dans la région pour trois mois. Le tourisme tombe à son plus bas niveau, le nombre de visiteurs étrangers dans le pays chutant de 90% par rapport à 2010.

31 octobre 2015: 224 morts dans un crash aérien
Le 31 octobre, un Airbus A-321 de la compagnie russe Metrojet s'écrase en plein désert du Sinaï, quelques minutes après son décollage de la ville touristique de Charm-el-Cheikh. Ses 224 passagers périssent dans la catastrophe attribuée dans un premier temps à un problème technique. Rapidement, les boîtes noires sont retrouvées et conduisent les enquêteurs sur la piste d'un attentat, très vite revendiqué par Daesh sur les réseaux sociaux. Une théorie que la commission d'enquête se refuse toujours à confirmer. Par ailleurs, une autre catastrophe a été évitée en août dernier. Un avion de ligne de la Thomson Airways a évité en plein vol un missile tiré par l'armée égyptienne au cours d'un exercice militaire. L'avion transportait 189 touristes britanniques.

EN SAVOIR +
>> Crash aérien: les experts parlent à 15 heures
>> Crash dans le Sinaï: la piste terroriste se précise
>> Tourisme en Egypte: là où tout commence

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques