Crise entre la Corée du Nord et les Etats-Unis : "Il nous est demandé de préparer des kits d'urgence", témoigne une habitante de Guam

TÉMOIGNAGES - Cassy et Chasity vivent toutes les deux sur l'île de Guam, ce territoire américain du Pacifique, menacé par l'envoi d'un missile nord-coréen. Elles expliquent auprès de LCI leurs craintes de voir se concrétiser les menaces grandissantes entre Kim Jong-un et le régime américain.

A peine 550 km². Petit bout de terre perdu dans l'océan Pacifique, l'île de Guam est aujourd'hui le centre du monde. Depuis l'escalade verbale entre Donald Trump et le régime nord-coréen, Kim Jong-un s'est montré formel : il envisage de lancer quatre missiles nucléaires non loin de cette île, territoire américain stratégique muni d'un bouclier anti-missiles THAAD. Le gouvernement américain a d'ailleurs publié vendredi un guide de survie pour préparer les habitants de l'île en cas d'attaque nucléaire après les menaces de la Corée du Nord.


Mais au-delà de la crise diplomatique et des coups de sang par conférences de presse interposées, quid des 160.000 habitants de Guam, désormais explicitement ciblés ? Grâce aux réseaux sociaux, LCI est entré en contact avec deux jeunes femmes insulaires, résidentes de l'île. Pour elles, la menace est bien réelle : "J'ai eu très peur dernièrement, pour être honnête" nous explique Cassy. "J'ai même pleuré à plusieurs reprises. Personne ne sait ce qu'il va se passer et c'est extrêmement inquiétant. Tout cela semble très réel. La Corée du Nord nous menace depuis des années mais cette fois-ci c'est différent. Tout le monde est en alerte et il nous est demandé de préparer des kits d'urgence. Ma famille parle sans arrêt des dernières informations et envoie des textos à chaque évolution de la situation. Je déteste ça, mais c'est sans doute mieux d'être informée et préparée plutôt que de n'être au courant de rien."

Guam n'est pas juste une île quelconqueChasity, habitante de Guam

Chasity, de son côté, avoue craindre "davantage pour sa famille et son petit frère". Mais elle remarque qu'autour d'elle, "personne n'a changé sa façon de vivre au quotidien". "J'ai l'impression que les gens ici choisissent de garder espoir et de penser que cette crise ne va pas affecter le futur de Guam et la vie de chacun, surtout celle des enfants."

Mais si l'issue de la crise entre les deux pays est encore incertaine, une chose est sûre : pour ces deux habitantes, leur île ressemble fort à un jouet entre les mains de deux dirigeants puissants : "Guam n'est pas juste une île quelconque", nous écrit encore Chasity. "Il ne faut pas la négliger et penser qu'elle est insignifiante. Guam, c'est une maison pour beaucoup. C'est un endroit où beaucoup de gens ont vécu des choses merveilleuses. Une partie de moi espère que Trump sait ce qu'il fait et que cette menace n'est que ce qu'elle est : une menace et rien d'autre. Guam est notre maison, et elle est magnifique. Pourquoi vouloir la faire exploser avec une bombe atomique ?"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Escalade entre Donald Trump et Kim Jong-Un

Plus d'articles

Sur le même sujet