Daech : deux hommes accusés d'homosexualité jetés du haut d'un immeuble

Daech : deux hommes accusés d'homosexualité jetés du haut d'un immeuble

ISLAMISME - Le groupe djihadiste Daech a exécuté deux hommes accusés d'être homosexuels en les précipitant du haut d'un imposant bâtiment à Ninive, en Irak, rapporte un groupe de résistants.

Les images, relayées vendredi par le groupe de résistants "Raqqa meurt en silence" , sont à peine soutenables. Tirées d'une vidéo signée "Ninwa News", elles montrent l'exécution à Ninive, en Irak, de deux hommes accusés par le groupe djihadiste Daech d'être homosexuels.

L'un des clichés montre des hommes cagoulés tenant fermement un homme sur le toit d'un haut bâtiment, avec une foule massée à bonne distance en contrebas. Sur les suivants, on voit un autre homme jeté dans le vide tandis que le cadavre du premier est visible en contrebas. Enfin les dernières images laissent peu de place au doute : les corps des deux hommes sont étendus devant le bâtiment, inanimés.

"Le Coran ne mentionne pas de châtiment"

Ce n'est pas la première fois que Daech exécute des hommes au motif qu'ils seraient gays. Fin novembre, deux hommes ont ainsi été assassinés dans la région de Dar-ez-Zor, dans l'Est de la Syrie. Et début décembre, un homme accusé de sodomie a été jeté du toit d'un immeuble de deux étages .

LIRE AUSSI >> Ces djihadistes menacés de mort par Daech pour avoir voulu rentrer chez eux

"Ce genre d'exécution n'est pas du tout surprenant par rapport au projet de Daech", explique Olivier Hanne, spécialiste de l'histoire de l'islam et auteur de L'Etat islamique, anatomie du nouveau califat . "L'homosexualité est considérée comme une grande faute dans le Coran, où elle est désignée comme le péché de Loth. Le livre ne mentionne pas de châtiment à infliger dans ces cas-là, mais on dirait que Daech se spécialise dans les défenestrations depuis deux mois", observe le chercheur.

"Peut-être n'étaient-ils pas homosexuels"

Olivier Hanne émet aussi l'hypothèse que cette exécution "pour crime religieux et moral" pourrait être un prétexte inventé par Daech pour faire disparaître des opposants ou d'anciens de ses membres devenus gênants. "Peut-être que les deux hommes n'étaient même pas homosexuels", souligne-t-il.

Les images de "Ninwa News" montrent que deux autres hommes ont été exécutés le même jour au même endroit. Ceux-ci n'ont pas été jetés de l'immeuble mais attachés les bras en croix et abattus à bout portant d'une balle dans la tête. Ils étaient accusés d'avoir "pillé" l'argent de Daech.

LIRE AUSSI >> Syrie : un jeune résistant à Daech se confie

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques