Daech : Sky News affirme détenir une liste de 22.000 djihadistes

Daech : Sky News affirme détenir une liste de 22.000 djihadistes

ROYAUME-UNI – La chaîne britannique Sky News a annoncé mercredi détenir une clé USB contenant les noms et informations de quelque 22.000 djihadistes ayant rejoint l'organisation terroriste Etat islamique. Elle contiendrait les noms de 500 Français, selon RTL.

Une clé USB qui en dit long. La chaîne d'information britannique Sky News a affirmé mercredi détenir des documents contenant les noms de 22.000 membres de l'organisation Etat islamique (EI). Ces données, très complètes, comprenant les noms, adresses ou encore numéros de téléphone de ressortissants de 55 pays ayant rejoint le groupe aussi appelé Daech, sont contenues dans une clé USB que la chaîne affirme avoir obtenue de la main d'un ancien membre désabusé. Ce dernier aurait dérobé la clé au chef de la police interne de l'EI.

Certains documents contiendraient des informations sur des djihadistes jusqu'à présent non identifiés qui se trouvent en Europe occidentale, aux Etats-Unis, au Canada, au Maghreb et au Moyen-Orient, selon la chaîne, qui précise qu'elle a informé les autorités des données qu'elle détenait. Selon RTL , pas moins de 500 Français figureraient sur la liste. Un chiffre s'approchant de celui annoncé par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve qui évoquait la présence de 600 Français en Syrie et en Irak.

"Une ressource inestimable"

Groupe sanguin, nom de jeune fille de leur mère ou encore "niveau de compréhension de la charia", la loi islamique... Les recrues de l'EI doivent répondre en tout à 23 questions, selon des reproductions de formulaires diffusés par Sky News . Ces documents sont une "ressource inestimable pour les analystes", a notamment réagi sur Twitter Richard Barrett, ancien patron du contre-terrorisme au sein du renseignement extérieur britannique.

Certains noms de djihadistes déjà identifiés figurent dans les documents. C'est le cas, par exemple, d'Abdel-Majed Abdel Bary, un ancien rappeur originaire de Londres qui s'est illustré en postant sur Twitter une photo de lui brandissant une tête tranchée.

L'authenticité de ces informations interroge néanmoins certains experts qui pointent des erreurs grammaticales, ainsi que des formulations douteuses. Après avoir passé au crible les documents, le journal en ligne de l'opposition syrienne Zaman al-Wasl assure qu'ils ne concernent que 1.700 noms. L'AFP et plusieurs experts ont par ailleurs noté que certains documents, publiés par le journal en ligne de l'opposition syrienne Zaman al-Wasl, révèlent des incohérences.

Des documents "très probablement authentiques" juge la police allemande

Ainsi, le nom arabe de "l’Etat islamique d'Irak et de Syrie", un ancien nom de l'EI, est écrit de deux manières différentes et le dossier sur les morts utilise le terme "date du décès" au lieu de la phraséologie jihadiste de "martyr". La présence d'un logo circulaire qui n'a jamais été utilisé dans les documents de l'EI pose également question. "Quand j'ai vu dans le passé de telles incohérences, il s'agissait en fait de faux mal faits", a assuré à l'AFP Charlie Winter, chercheur à la Georgia State University, qui juge "bizarres" les différents noms de l'EI, le logo et les erreurs grammaticales.

Toutefois, les listes de combattants allemands du groupe Etat islamique (EI) dont disposent des médias allemands correspondent à des informations détenues par les autorités allemandes qui sont "probablement authentiques", a affirmé à l'AFP la police criminelle (BKA).

Selon l'ex-membre du groupe terroriste qui a livré les précieuses informations à un journaliste en Turquie, lui expliquant avoir quitté l'EI après l'"effondrement des principes islamiques auxquels il croit", rapporte Sky News, l'organisation Etat islamique aurait abandonné son quartier général de la ville de Raqa (nord de la Syrie) pour gagner le désert.

A LIRE AUSSI
>>
Daech : qui est "Omar le Tchétchène", "le ministre de la guerre" probablement tué par l'armée américaine ?
>>
Daech : le Royaume-Uni s'attend à une "attaque massive et spectaculaire" sur son sol
>>
Le djihadiste proférant des menaces en français dans une vidéo de Daech identifié
 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques