De Goldman Sachs au film "Suicide Squad" : qui est Steven Mnuchin, le futur secrétaire au Trésor de Donald Trump ?

De Goldman Sachs au film "Suicide Squad" : qui est Steven Mnuchin, le futur secrétaire au Trésor de Donald Trump ?

La présidence Donald Trump

Voir
DE WALL STREET À LA MAISON BLANCHE - Steven Mnuchin deviendra le futur secrétaire du Trésor américain, a-t-il lui même annoncé mercredi, confirmant les informations des médias américains. LCI retrace le parcours de cet ancien banquier de chez Goldman Sachs, devenu le directeur financier de la campagne de Donald Trump.

Si Steven Mnuchin est connu dans le milieu des affaires, il ne l'est pas du grand public : celui qui s'apprête à intégrer le gouvernement de Donald Trump n'a jamais exercé de mandat électif. Mardi 29 novembre, de nombreux médias américains, à l'instar du New York Times ou NBC News, révélaient que cet homme de 53 ans était pressenti pour devenir le futur Secrétaire d'Etat au Trésor. Il a lui-même confirmé sa nomination à la tête de l'économie américaine mercredi sur la chaîne CNBC. Un choix qui peut paraître étonnant tant Donald Trump n'a eu de cesse de fustiger "les élites de la finance" tout au long de sa campagne. 

"Une gifle pour les électeurs"

Le futur secrétaire au Trésor américain connaît très bien le monde des affaires. Pour cause, il y a fait une grande partie de sa carrière. A sa sortie de l'université de Yale, Steven Mnuchin suit les traces de son père, associé chez Goldman Sachs, et intègre la célèbre banque américaine. Il y travaillera pendant 17 ans et finira par devenir "partner". En 2002, il quitte la banque pour créer un fond d'investissement, Dune Capital Management. Puis en 2009, l'homme d'affaires rachète avec d'autres investisseurs, IndyMac, un prêteur immobilier californien en faillite. 


Une décision qui lui sera préjudiciable, Stephen Mnuchin étant accusé d'avoir profité de la crise économique, relate le Los Angeles Times. Pour la sénatrice démocrate Elizabeth Warren, Mnuchin a pris "part aux pires pratiques à Wall Street" pendant sa carrière. En 2011, des dizaines de personnes manifestent ainsi devant son domicile, dans le quartier de Bel Air à Los Angeles. En cause ? La banque où les actifs d'IndyMac ont été confiés est accusée de pratiques brutales, et notamment d'avoir "mis à la porte des familles en difficultés", en pleine période de crise économique. 


Le profil atypique de ce loup de Wall Street fait donc grincer des dents. "Nommer Steven Mnuchin au Trésor - un milliardaire gérant de hedge fund et ancien de Goldman Sachs qui a fait sa fortune sur les petits propriétaires pendant la récession - est une gifle pour les électeurs qui espéraient qu'il révolutionne Washington", a déclaré mardi soir Adam Hodge, le porte-parole du parti démocrate,  selon les Echos

De Goldman Sachs à "Avatar"

Bien connu à Wall Street, mais également à Hollywood. Car Steven Mnuchin a financé de nombreux films, de "American Sniper" à "The Lego Movie", en passant par "Avatar". En août dernier, il a produit le film "Suicide Squad" de Warnor Bros, qui a rapporté la modique somme de 750 millions de dollars. Pour l'avocat spécialisé dans le cinéma Peter Dekom, Steven Mnuchin a "compris l'aspect financier inhérent à Hollywood, mieux que personne", rapporte le Los Angeles Times. 


En 2014, il devient même le co-dirigeant de Relativity Media, une société de production américaine créée en 2004 et basée en Californie. Or, il finit par quitter l'entreprise moins d'un an après son arrivée. Et deux mois avant que cette dernière ne fasse faillite, raconte le site Filmmakermagazine. Il sera par la suite accusé d'avoir contribué à la banqueroute de la structure. 

2300 dollars pour Barack Obama

Steven Mnuchin est par ailleurs pointé du doigt par certains républicains pour ses accointances avec les démocrates. Directeur financier de la campagne de Donald Trump, Mnuchin aurait donné près de 64.000 dollars aux démocrates ces dernières années, a révéléle site Politico. En 2007, il aurait ainsi financé à hauteur de 2300 dollars à la campagne d'un certain... Barack Obama. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques