Donald Trump "démissionne" 46 procureurs fédéraux... sans les avoir remplacés ni prévenus

Donald Trump "démissionne" 46 procureurs fédéraux... sans les avoir remplacés ni prévenus

COUAC - À peine 40 jours après son investiture, Donald Trump et son équipe de campagne multiplie les erreurs de communication. La dernière en date ? Le renvoi de 46 procureurs fédéraux sans les avoir notifié de leur limogeage...

Depuis son arrivée au pouvoir, Donald Trump entretient une relation houleuse avec le ministère de la Justice. Après la signature de son décret anti-immigration fin janvier, le nouveau président avait fait virer Sally Yates, la procureure générale des États-Unis, car elle avait refusé de faire appliquer les directives du "muslim ban".

Ce vendredi, Donald Trump a réclamé à 46 procureurs fédéraux de démissionner de leur poste. Sarah Isgur Flores, la porte-parole du département de la Justice, a précisé que "le ministre de la Justice Jeff Sessions a demandé aux 46 procureurs restant à avoir été nommés par le président (Obama) de présenter leur démission afin d'assurer d'une transition uniforme".  "En attendant que ces postes soient à nouveau pourvus, les procureurs de carrière travaillant au sein du département de la Justice continueront le travail indispensable consistant à diriger les enquêtes et à poursuivre et dissuader les criminels violents", a poursuivi la porte-parole.

Une décision normale mais très brutale

L’annonce de Donald Trump n’a rien de très surprenant. En effet, il est commun pour un nouveau président de renouveler les procureurs fédéraux mais rarement avec la manière qu'a utilisée Donald Trump. Plusieurs d’entre eux ont confié à CNN et au New York Times qu’ils n’avaient pas été notifiés par le ministère de la Justice de leur renvoi imminent. Une source judiciaire confiait à nos confrères de CNN que cette situation "n’aurait pas pu être plus mal gérée que cela".


Chuck Schumer, chef des Démocrates au Sénat, s’est aussi inquiété de la décision prise par l’administration Trump : "En demandant la démission immédiate de l'ensemble des procureurs en place, sans attendre que ceux-ci aient été remplacés effectivement, voire que les noms de leurs futurs remplaçants soient connus, le président interrompt les enquêtes et les dossiers en cours, et il entrave le bon déroulement de la justice", a-t-il accusé. 

En effet, comme souvent depuis le début de son mandat, Donald Trump semble prendre ses décisions de manière précipitée sans réfléchir aux conséquences. Le président a demandé la démission de 46 procureurs fédéraux sans leur avoir trouvé de remplacement. "La manière avec laquelle Barack Obama s’était occupé de ça était respectueuse et classe", confie Tim Purdon, ancien procureur général du Dakota du Nord, au New York Times. Cet ancien procureur rappelait que Barack Obama avait laissé plusieurs mois aux procureurs fédéraux nommés par George W. Bush pour trouver un remplaçant et un nouveau poste.

En vidéo

Les droits des Femmes en danger avec Donald Trump ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet