Donald Trump veut mettre fin aux "zones sans armes" dans les écoles et les bases militaires

Donald Trump veut mettre fin aux "zones sans armes" dans les écoles et les bases militaires

ARMES A FEU – Lors d'un meeting dans le Vermont, ce jeudi, le candidat à l'investiture républicaine à l'élection présidentielle a promis, s'il était élu, de mettre fin aux "zones sans armes" pour les écoles et les bases militaires.

En plein débat sur le contrôle des armes à feu aux Etats-Unis, Donald Trump ne manque pas une occasion de rappeler son attachement au "droit du peuple" de porter des armes, garanti par le deuxième amendement de la Constitution américaine. Lors d'un meeting dans le Vermont, jeudi 7 décembre, le candidat à l'investiture républicaine à l'élection présidentielle a promis, s'il était élu, de mettre fin aux "zones sans armes" pour les écoles et les bases militaires.

"Un appât"

"Vous savez ce que c'est qu'une 'zone sans arme' pour un taré ? C'est un appât !" a-t-il lancé au moment même où Barack Obama s'exprimait sur CNN pour défendre ses mesures contre les armes à feu, raconte le Washington Post . "Je vais mettre fin aux zones sans armes, dans les écoles et dans les bases militaires. Dès mon premier jour, ce sera signé. Plus de zones sans armes. Avec une zone sans armes dans une base militaire, les militaires sont là, se reposent, sans armes... un type entre et tue tout le monde. Vous voyez ? C'est fini ça, immédiatement."

Il s'agirait pour le flamboyant homme d'affaires de remettre en cause une loi fédérale votée en 1990, qui interdit le port d'armes à moins de 300 mètres d'une école, étendue en 1993 aux bases militaires. De fait, cette disposition contraint les militaires – à l'exception de la police militaire – à déposer leurs armes avant de pénétrer dans une infrastructure militaire sur le sol américain. Dans plusieurs états, certains bâtiments publics, comme les universités ou les cinémas, sont soumises à cette même réglementation.

30.000 victimes par an aux Etats-Unis

Alors que les armes à feu font 30.000 victimes par an aux Etats-Unis, Barack Obama a présenté début janvier une série de mesures visant à mieux contrôler la vente d'armes à feu dans le pays, dont l'extension de l'obligation du contrôle des antécédents judiciaires et psychiatriques requis avant une vente d'armes à feu. Selon un un récent sondage réalisé pour CNN, 63% des Américains y seraient favorables.

EN SAVOIR +
>> 41% des électeurs de Donald Trump favorables au bombardement... du royaume d'Aladdin

>> Les pires déclarations de Donald Trump
>> Etats-Unis : les armes à feu tuent autant que les accidents de la route

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques