Egypte : un avion britannique a évité de justesse un missile en août

Egypte : un avion britannique a évité de justesse un missile en août

DirectLCI
ROQUETTE – Un avion Thomson Airways transportant 189 touristes de Londres à la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh est passé, en août dernier, à moins de 300 mètres d'un missile peu avant son atterrissage, selon des médias britanniques.

C'est une catastrophe qui a été évitée de justesse cet été. En août dernier, un avion de touristes reliant Londres à la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh est passé à moins de 300 mètres d'un missile peu avant son atterrissage, révèlent samedi les médias britanniques. L'appareil de Thomson Airways transportait à son bord 189 passagers. A l'origine de l'information ? Le ministère britannique des Transports qui a confirmé cet "incident" au Daily Mail : "l'événement" s'était produit le 23 août mais un porte-parole du gouvernement a affirmé, dans un communiqué, qu'il était lié à "un exercice de routine de l'armée égyptienne".

"Nous avions enquêté sur l'incident à l'époque des faits et avions conclu qu'il ne s'agissait pas d'une attaque ciblée mais que c'était très probablement lié à des exercices de routine menés par l'armée égyptienne dans la région à l'époque", a indiqué ce porte-parole du gouvernement. Les pilotes ont effectué "des mesures d'évitement" et sont parvenus à poser en toute sécurité l'avion, précise la presse britannique, ajoutant que les passagers n'ont pas été informés de l'incident.

La vigilance des pilotes a permis d'éviter le pire

Selon une source citée par le Daily Mail, "le copilote était aux commandes au moment des faits mais le pilote était dans le cockpit et a vu le missile venir en direction de l'avion". "Il a ordonné que l'avion tourne à gauche pour éviter le missile qui se trouvait à environ 1000 pieds (300 mètres) de distance", ajoute cette source. "La compagnie aérienne a également confirmé cet "événement", ajoutant que l'enquête menée par le ministère britannique des Transports (DfT) avait à l'époque jugé "sûrs" les vols à destination de la station balnéaire égyptienne. 

De nombreux pays continuent de mettre en garde leurs ressortissants sur la menace terroriste suite au crash de l'A321 russe qui a coûté la vie à 224 personnes. Le Royaume-Uni poursuit l'évacuation de ses ressortissants bloqués en Egypte et de nombreuses compagnies ont interrompu leurs vols avec Charm el-Cheikh.

EN SAVOIR +
>> Crash aérien dans le Sinaï : les enquêteurs parlent à 15h
>> La sécurité de l'aéroport a-t-elle été défaillante ?

Plus d'articles

Sur le même sujet