Elections américaines : que deviennent les anciens présidents des Etats-Unis ?

Elections américaines : que deviennent les anciens présidents des Etats-Unis ?

POLITIQUE - Dans moins de trois mois, il quittera la Maison Blanche. A quoi ressemblera la "vie d'après" de Barack Obama ? Le président a entretenu le mystère, assurant seulement qu’il resterait quelques années de plus à Washington pour permettre à sa fille cadette Sasha d'y finir son lycée. Les ex-présidents s'attardent pourtant rarement dans la capitale fédérale américaine, comme en témoigne ceux qui sont encore en vie, de George W. H. Bush à Jimmy Carter.

► George W. Bush, conférencier et artiste
Le prédécesseur de Barack Obama n’a guère hésité à son départ de Washington. Direction le Texas, où il réside entre son ranch de Crawford et sa résidence à Dallas. Discret les premières années, même s’il accepte de donner plusieurs conférences, il revient sur le devant de la scène en janvier 2010 : à la demande de Barack Obama, il accepte avec Bill Clinton de diriger le "Fonds Clinton-Bush pour Haïti", chargé de trouver des fonds pour venir en aide aux victimes du séisme. En novembre, il publie ses mémoires dans lesquels il évoque notamment le Patriot Act mis en place à la suite des attentats terroristes anti-américains du 11 septembre 2001, la guerre en Irak, l'Ouragan Katrina, la crise économique… Il exprime au passage le regret de ne pas avoir trouvé d'armes biologiques ou chimiques en Irak, tout en légitimant sa décision de faire tomber Saddam Hussein. Côté vie privée, George W. Bush consacre une partie de son temps libre à la peinture, activité dont il dit retirer "la paix intérieure".

► Bill Clinton, l’hyperactif
Depuis la fin de sa présidence, Clinton dirige la Fondation Clinton et préside la Clinton Global Initiative, une ONG vouée à combattre la pauvreté en Afrique, la paludisme et le sida. En 2004, il publie ses mémoires dans un livre intitulé Ma vie, qui reste longtemps en tête des meilleures ventes, lui rapportant au total 12 millions de dollars. Cette même année, il est nommé émissaire spécial de l'ONU pour l'aide humanitaire aux pays frappés par les raz de marée. Depuis l’entrée en campagne de son épouse Hillary pour l’investiture démocrate en 2016, Bill est revenu en campagne électorale pour promouvoir, devant les électeurs, le parcours de son épouse.

États-Unis : Trump cible Bill Clinton dans son dernier clip de campagne

Une retraite discrète pour George H. W. Bush

► George H. W. Bush, une retraite discrète

Contrairement à la plupart des présidents américains, George Bush père est resté discret depuis la fin de son mandat, en 1993. Quelques sorties publiques sont restées célèbres, comme son discours en l’honneur de Ronald Reagan dont il fut le vice-président pendant huit ans, lors de ses obsèques nationales en 2004. Il est également apparu cette année là lors de spots télévisés avec Bill Clinton pour promouvoir l'aide aux victimes du Tsunami dans l'océan Indien, puis de nouveau en 2005 lors de l'ouragan Katrina.


► Jimmy Carter, Nobel de la paix

Quand il quitte la Maison Blanche en 1981, le démocrate entame sa "retraite" sur les chapeaux de roues. Sa Fondation créée, il milite pour la résolution des conflits aux quatre coins du monde, la promotion de la démocratie et l’aide au développement. En 1994, c’est même lui qui désamorce une crise nucléaire entre son pays et la Corée du Nord. La même année, il évite une invasion armée des troupes américaines en Haïti et négocie un cessez-le-feu en Bosnie-Herzégovine. En 2002, son travail est récompensé par un Prix Nobel de la paix. Il faut dire qu’il est un farouche opposant à toute action armée, même quand il s’agit des Etats-Unis : il a critiqué les deux guerres lancées contre l'Irak en 1991et 2003. En outre, celui qui a aujourd’hui 91 ans fait partie depuis 2007 du groupe des Global Elders, créé par Nelson Mandela afin de promouvoir la paix et les droits de l'Homme dans le monde.

Et aussi

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques