VIDÉO. En Namibie, on chasse les éléphants "pour les protéger"

La pratique peut choquer en Europe mais est encore légale en Afrique. Des chasseurs organisent un trophée de chasse pour capturer et tuer les éléphants. Pour eux, c'est avant tout une manière de les protéger et éviter que le commerce d'ivoire ne s'installe dans les villages locaux.

C'est une pratique qui peut choquer en Europe mais qui est monnaie courante en Afrique. Selon la législation des pays, la chasse aux éléphants est tolérée. En Namibie, certains chasseurs participent à un trophée professionnel de chasse aux éléphants. Leur but, disent-ils, "protéger les animaux" en les capturant et en les tuant. Plutôt contradictoire donc, mais la Namibie fait partie des pays qui se battent pour le droit de vendre l’ivoire des éléphants le plus cher possible. La conférence mondiale sur les espèces sauvages débute le 24 septembre en Afrique du Sud et la Namibie compte bien défendre son cas.

"Nous les tuons parce que nous les aimons"

Le fait de tuer ces éléphants n’a pas seulement un but mercantile affirment-ils. "Nous les tuons parce que nous les aimons", affirme l’un d’entre-eux. Les chasseurs affirment également que cette pratique est bénéfique aux villageois locaux. En effet, la viande des animaux tués leur est redistribuée dans les 24 heures. Alors que la Namibie, le Zimbabwe et l’Afrique du sud continuent de vendre des tonnes d’ivoire, 30 autres pays y sont toujours opposés. En sept ans (entre 2007 et 2014), plus de 352.000 éléphants ont été tués lors de ces chasses ou bien du fait du braconnage. 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques