Etats-Unis : un ado malin propose de changer de police de caractères pour imprimer moins cher

Etats-Unis : un ado malin propose de changer de police de caractères pour imprimer moins cher

IDEE - Suvir Mirchandani, 14 ans, suggère à Washington de changer la fonte par défaut de ses documents imprimés. A la clé, des dizaines de millions de dollars d'encre économisés.

En ces temps de déficit budgétaire, aucune idée n'est à écarter pour réduire les coûts de fonctionnement de l'administration ni aucune source d'inspiration. Aussi simple à mettre en oeuvre qu'efficace, la dernière proposition en date émane d'un collégien américain.

La leçon d'un économiste en culotte courte

Dans le cadre d'un devoir scolaire, Suvir Mirchandani, 14 ans, a estimé que l'Etat dans lequel il vit, la Pennsylvanie, pourrait économiser beaucoup, quasiment sans rien changer. Transposé à l'échelle des Etats-Unis, son idée pourrait "rapporter" quelque dizaines, voire centaines de millions de dollars.

Avec le double objectif de sauver les finances de son établissement et de préserver l'environnement, l'adolescent scolarisé à Pittsburgh a eu l'idée géniale de réduire la consommation d'encre de son collège, où comme dans tout le monde développé, on a tendance à imprimer des documents à tour de bras. Sans contester ce besoin croissant, le jeune homme s'est dit qu'on pourrait faire autrement.

Il n'aura échappé à personne, du moins à quiconque s'est déjà retrouvé face à un clavier qu'en un clic, l'informatique permet de choisir parmi diverses polices de caractères. Les unes sont très épaisses, les autres, tout aussi lisibles, ne consistent qu'en un trait, d'où une consommation d'encre bien moindre à l'impression. C'est le constat qu'a fait Suvir en comparant le coût de quelques polices de référence, Garamond, Times New Roman, Century Gothic et Comic Sans à l'aide d'un logiciel spécialisé.

Un simple changement d'écriture qui vaudrait des millions

Bilan de son exercice, que l'administration américaine prend très au sérieux et ne manquera pas d'approfondir, les textes écrits en Garamond reviennent bien moins cher. Pour le collège de ce garçon, la systématisation de cette police permettrait selon ses calculs de réduire de 24% le coût de ses impressions, soit plus de 20.000 dollars par an. Au niveau national, en appliquant cette très simple préconisation, l'Etat américain pourrait économiser 136 millions de dollars par an, sur un budget actuel de 460 millions, soit quelque 30% d'économie. Si tous les Etats de l'Union en faisaient autant, l'économie annuelle avoisinerait les 400 millions de dollars.

Les services concernés suivent l'affaire de près et ont salué la qualité du travail de ce jeune homme qui, à 14 ans, a fait la une du Journal of Emerging Investigators , de la très prestigieuse université Harvard. A terme, ce n'est cependant pas la priorité, tant les publications numériques sont en train de prendre l'ascendant sur le papier.
 

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques