Un tireur fait un mort et trois blessés dans un lycée aux États-Unis

Un tireur fait un mort et trois blessés dans un lycée aux États-Unis

VIOLENCE - Un individu a ouvert le feu mercredi dans un lycée de l'Etat de Washington, dans le nord-ouest des États-Unis. Un élève est mort.

Nouveau cas de tuerie dans un lycée américain. Mercredi 13 septembre vers 10 heures (17h, heure française), un tireur a fait un mort et au moins trois blessés au Freeman High School de la petite ville de Rockford, près de Spokane, dans l'Etat de Washington (nord-ouest). 

"Un lycéen est venu à l'école armé, il est entré dans l'école, a sorti une arme et à ce moment-là il a tenté de tirer et l'arme s'est enrayée", a expliqué lors d'une conférence de presse Ozzie Knezovich, shérif de Spokane. L'adolescent a alors "attrapé une autre arme, et un lycéen s'est dirigé vers lui, tentant de lui parler", a-t-il pousuivi. Le suspect lui a tiré dessus : "il n'a pas survécu", a affirmé le shérif.

Le jeune homme a ensuite "tiré à travers le couloir du deuxième étage de l'établissement, touchant trois autres étudiants qui sont à l'hôpital dans un état grave" mais stable, a rapporté Ozzie Knezovich.


Le tireur a été arrêté et est incarcéré dans un centre de détention pour mineurs.  Celui-ci a été "désarmé" avant l'arrivée de la police, vraisemblablement grâce à "un acte très courageux" d'un élève ou d'un personnel d'encadrement, a précisé le shérif.

Des messages alarmants

D'après un élève qui a témoigné sur la chaîne locale KXLY, il s'agirait d'un élève de l'école qui avait donné des signes inquiétants. Cet étudiant, qui a dit connaître personnellement le suspect, a affirmé sur KXLY qu'il avait juste après la rentrée, voici quelques semaines, "fait passer des petits mots pour dire qu'il allait faire quelque chose de stupide qui pourrait entraîner sa mort ou l'envoyer en prison". Il a ajouté que l'adolescent a été vu mercredi matin portant un gros sac. 


Le tueur présumé "n'avait jamais fait de mal à personne", a souligné un autre lycéen auprès de KXLY. D'après lui, il avait eu un différend avec la victime décédée, même s'il n'est pas certain qu'il l'ait visé expressément.


"La fusillade du lycée Freeman ce matin nous brise le coeur", a de son côté commenté le gouverneur de l'Etat de Washington Jay Inslee dans un communiqué.

Plus tôt dans la journée, peu après après le drame, la police de Spokane avait indiqué  sur Twitter que les écoles du district de Freeman étaient en "confinement" à cause d'une "fusillade" et que "de multiples agents et personnels médicaux [étaient] sur place".

La police a examiné le lycée "pièce par pièce, étage par étage", a ajouté le bureau du shérif de la petite ville de Spokane sur Twitter. 

Plus d'articles

Sur le même sujet